Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Immobilier : baisse des prix à Paris, hausse partout ailleurs





Le 2 Avril 2021, par Olivier Sancerre

Les Français désertent Paris : les prix de l'immobilier y ont reculé au premier trimestre alors que le reste du pays est dans le vert. Un phénomène qui s'explique évidemment par les mesures de restriction et les confinements successifs.


Les conséquences des confinements

Les Français veulent se mettre au vert, ils recherchent des logements plus grands. Les confinements successifs, la lassitude de vivre dans une ville fermée à double tour dans de petits appartements ont eu raison de leur patience : beaucoup d'entre eux ont décidé de migrer ailleurs qu'à Paris. Selon une étude de PriceHubble portant sur 90.000 annonces dans l'ancien, les prix ont reculé de 2 % au premier trimestre par rapport à l'an dernier. Deux arrondissements seulement affichent des prix en hausse, le 8e (+0,7 %) et le 18e (+1,4 %).

Ce sont dans les 13e, 19e et 6e arrondissements que les prix ont le plus baissé, entre 4,6 % et 3,9 %. L'exode des Parisiens vers des maisons ou des appartements plus grands bénéficie aux villes moyennes de la région, comme en Seine-Saint-Denis et en Seine-et-Marne, là où les prix ont augmenté de 7 % en moyenne. Le Val-de-Marne et les Hauts-de-Seine suivent avec des hausses marquées de 4 % et de 5 %, respectivement. Globalement, l'Île-de-France est une des grandes gagnantes de ce mouvement de population.

Les maisons en grande forme

Mais le reste de la France n'est pas en reste. Les maisons ont enregistré une hausse de leurs prix de 4,2 %, selon le réseau Laforêt. Le volume des transactions est particulièrement vigoureux pour ce type de biens : +18 % sur un an. Les transactions sur les appartements ont également été très dynamiques, mais moins que pour les maisons avec +12 %. 

Quant aux appartements justement, leurs prix sont également en forte progression en province, comme à Rennes (+9 %), Nantes (+6,5 %) ou encore à Lorient (+6 %). Néanmoins, il est encore beaucoup trop tôt pour enterrer Paris. Les offres sont en train de revenir à leur niveau d'avant-crise, prévient PriceHubble, même s'il est vrai que les acheteurs sont moins nombreux pour les appartements familiaux.



Tags : immobilier

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook