Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Immobilier : chute des réservations de logements neufs





Le 18 Août 2023, par François Lapierre

Le marché immobilier français connaît un cinquième trimestre consécutif de baisse avec une chute notable dans la réservation de logements neufs. Alors que la crise affecte les grandes entreprises, certaines d'entre elles cherchent à se diversifier pour réduire l'impact.


Baisse notable dans la commercialisation de logements

Le deuxième trimestre a enregistré une baisse importante dans la réservation de logements neufs, avec seulement 18.000 logements réservés, soit une chute de 39,9%, selon les données du ministère de la Transition écologique. Ce repli est plus prononcé pour les maisons (-44,9% sur un an), mais touche également les appartements (-39,5% sur un an). Les mises en vente de logements ont également baissé, atteignant 21.000, avec une baisse de 10,3% en un trimestre.

Cette baisse concerne particulièrement les zones denses, tandis que les petites communes ont connu une progression des mises en vente de 15,7%. Parmi les causes de la crise, on peut citer la remontée rapide des taux d'intérêt, la hausse des coûts de construction, et la diminution annoncée des aides à la construction neuve par le gouvernement. Des entreprises comme Bouygues et Vinci ont vu leur chiffre d'affaires dans l'immobilier reculer, avec des réservations de logements neufs en chute libre.

Les entreprises du secteur de l'immobilier cherchent à s'adapter

Face à cette situation défavorable, des entreprises comme Nexity et Altarea cherchent à se diversifier. Nexity a entamé sa diversification au-delà de la promotion immobilière, avec l'ambition de devenir un « opérateur global d'immobilier ». Altarea, quant à elle, a lancé un projet de diversification dans les entrepôts logistiques et les installations photovoltaïques.

D'autres promoteurs, tels que Crédit Agricole Immobilier, aident leurs clients à financer leurs acquisitions malgré la hausse des taux d'intérêt. Certains compensent également les difficultés par de grands chantiers tertiaires, comme Nexity avec ses opérations dans l'immobilier de bureaux. Mais il en faudra plus pour sortir le secteur de l'ornière. Comme l'explique Xavier Huillard, PDG de Vinci, les réponses actuelles « ne sont pas à la hauteur des enjeux de la filière ».



Tags : immobilier

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook