Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Immobilier : des taux toujours en surchauffe





Le 17 Novembre 2022, par La rédaction

Les taux des crédits immobiliers ne cessent de progresser depuis le début de l'année, ce qui rend les choses bien plus difficiles pour tous ceux qui veulent acheter un bien.


Le seuil des 3% se rapproche

Les crédits immobiliers sont de plus en plus difficiles à décrocher, et pour cause : leurs taux ne cessent d'augmenter. En janvier, ils s'établissaient en moyenne à 1,2% pour un crédit sur 20 ans. On dépasse allègrement les 2% actuellement, ce qui enchérit mécaniquement le coût de l'emprunt (auquel il faut ajouter des assurances et d'autres frais). Et ce n'est pas terminé, les professionnels parlent d'un taux qui atteindrait les 3% dans les prochains mois !

Chez Meilleurtaux, cité par Les Échos, on annonce une majorité de crédits à 2,3%. Une moyenne similaire observée chez le courtier Cafpi (entre 2,15 et 2,3%) pour des crédits sur 20 ou 25 ans. Et le seuil symbolique des 3% n'est pas si éloignée. Meilleurtaux annonce que ce cap pourrait être franchi dès le mois de janvier 2023 ou en tout cas au premier semestre de l'année prochaine.

Très cher immobilier

Les emprunteurs doivent composer avec une nouvelle réalité, alors que les taux des crédits immobiliers ont été très bas pendant plusieurs années. Il leur faut soit augmenter leur apport personnel quand ils le peuvent, soit revoir leurs prétentions à la baisse et demander un crédit moins élevé. Pour les ménages les plus modestes, la barrière est trop haute.

La Banque de France pourrait donner un coup de main en remontant le taux d'usure au mois de janvier. Actuellement fixé à 3,05% pour les crédits sur 20 ans, il s'agit du plafond au-delà duquel il n'est plus possible de prêter de l'argent. Avec un seuil, les banques et les établissements de crédit auront plus de marge de manœuvre, mais cela signifiera aussi que les crédits seront beaucoup plus chers à rembourser par les emprunteurs.



Tags : immobilier

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook