Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Immobilier : les Français pas prêts à acheter





Le 13 Avril 2019, par Olivier Sancerre

Malgré des taux d’intérêt toujours très favorables, les Français sont finalement assez peu nombreux à envisager une acquisition immobilière cette année.



Ce constat, c’est celui fait par le réseau d’agences immobilière Nestenn, en s’appuyant sur un sondage IFOP. Certes, près de six des personnes interrogées sur dix estiment toujours qu’un achat immobilier est une option intéressante, mais le taux tombe à 30% dès qu’il s’agit d’envisager sérieusement un tel projet. En fait, selon cette enquête, un quart seulement des sondés souhaite acheter un bien immobilier ; 17% pensent au contraire vendre. Quelles sont les raisons de cette frilosité ? En majorité, les Français redoutent des facteurs macro-économiques. Le contexte français pèse dans la décision des acheteurs immobiliers potentiels : 70% des sondés estiment que le climat économique hexagonal s’est dégradé ces deux dernières années.

Pour 58% des Français, le contexte économique français depuis 2017 a dégradé le marché immobilier dans le pays. Et même si les taux d’intérêt sont toujours au plus bas, les prix au mètre carré dans les grandes villes ont fortement progressé, que ce soit à Lyon, Bordeaux, ou bien sûr à Paris. Dans la capitale, il faut justifier de revenus de 10 000 euros par mois pour acheter un appartement de 75 mètres carrés… Il y a également la hausse de la taxe foncière qui pèse sur les intentions d’achat des Français (+12% de 2012 à 2017).

En 2018, 970 000 ventes ont été réalisées dans l’immobilier ancien, sur un total de 36 millions de logements. Cela représente un niveau de transaction faible de 3,7%. Ce n’est guère plus reluisant dans l’immobilier neuf, où 115 791 maisons et appartements ont été vendus, et 119 000 constructions neuves enregistrées. Il est probable que le niveau des transactions cette année soit similaire à celui enregistré l’an dernier.



Tags : immobilier

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook