Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Immobilier ultra luxe et environnement sont-ils compatibles ?





Le 11 Octobre 2020, par Partenaire

Qui dit luxe dit pollution, déforestation ou encore réchauffement climatique ? Mais quelle idée reçue ! Car ce n’est pas tout à fait vrai, et le domaine de l’immobilier du luxe pâtit d’une mauvaise réputation qu’il ne mérite pas.


Pas toujours en tout ! En effet, l’impact environnemental de l’immobilier n’est pas une réalité, et il est temps de remettre les choses à leur place. Revenons sur plusieurs points et notamment découvrons ensemble l’immobilier ultra luxe et sa durabilité. Ces deux mots peuvent sembler opposés, alors que dans la réalité, ils se rapprochent de plus en plus. La volonté commune des professionnels et des clients qui sont souvent très intéressés par la sauvegarde de l‘environnement, permet de créer des projets ambitieux, qui seront respectueux des normes environnementales actuelles. Etonnant ? Pas tant que ça vous allez voir. Allez, c’est parti !
 

Une mauvaise réputation


L’industrie du luxe peut pâtir d’une mauvaise réputation concernant son impact sur l’environnement et notamment sur le réchauffement climatique. Mais ce n’est pas parce que certains font n’importe quoi qu’il faut en tirer des conclusions trop hâtives et trop radicales. Ne jamais mettre tout le monde dans le même panier n’est-ce pas ! Il existe des architectes et des industries du luxe qui ont pris conscience de l’importance de la sauvegarde du climat. Certains professionnels, y compris les nouvelles générations de l’immobilier ultra luxe, ont pu se tourner vers des pratiques éco-responsables qu’elles considèrent comme essentielles et tellement importantes. Ce sont de véritables exemples dont il faut tenir compte. De grands cabinets d’architectes, partout dans le monde, ont pu prouver à maintes reprises que le luxe peut rimer avec l’écologie. Qu’un espace, aussi luxueux soit-il, peut respecter l’environnement. Car oui, c’est improbable à première vue et pourtant c’est une vérité absolue. Nombre d’exemples sont trouvables dans le monde entier, y compris au sein des agglomérations les plus polluantes. De nouveaux projets voient le jour, et ils respectent des normes environnementales parfois très poussées, en faisant notamment appel à des innovations assez impressionnantes. Comment et pourquoi ? On vous dit tout par la suite !
 

Une véritable demande


Si certains professionnels de l’immobilier ultra luxe ont pris des décisions en lien avec leurs propres idées, d’autres se sont concentrés sur la demande de leurs clients. Or, nombre d’entre eux se préoccupe des questions environnementales. La surpopulation, le changement du climat, la fonte des glaces, ou l’extinction de certaines espèces animales sont au cœur de la priorité de certains. Les hommes et les femmes, y compris les plus riches, commencent à vouloir devenir éco-responsables. Ils veulent adapter leurs comportements en réduisant par exemple l’utilisation de l’eau, ou en triant les déchets. Et c’est exactement pareil lorsqu’ils font construire une maison ou décident de refaire un loft. Ces clients bien particuliers veulent du matériel ultra luxueux, et demandent des matériaux bien spécifiques pour répondre à leurs besoins et leurs préférences. Mais ils acceptent aussi de faire des concessions pour répondre aux normes environnementales. Ils ont même parfois des exigences très précisés afin que leur habitat soit respectueux de l’environnement. Les économies d’énergie par exemple peuvent peser lourd dans la balance ! Vous l’aurez compris, l’immobilier ultra luxe répond aussi à cette évolution des mentalités.
 

De nouveaux bâtiments ultra luxes


Malheureusement, quand on pense aux magnifiques villas ultra luxueuses, on pense à la pollution. En effet, ces bâtiments peuvent avoir des impacts négatifs sur l’environnement. Rien que la construction peut être énergivore, et ainsi avoir des conséquences directes sur la nature environnante. Pourtant, les progrès sont bel et bien réels, et surtout visibles ces dernières années. On constate que le secteur de l’immobilier ultra luxe fait de grands efforts, justement dans le but de se défaire progressivement de cette image très négative. Les constructions sont de plus en plus harmonieuses, pour respecter la nature et éviter de coupures nettes qui pourraient être visuellement dérangeantes. Et ce n’est pas tout. En effet, tout n’est pas uniquement question d’esthétique, bien au contraire. Eric Arnoux, promoteur immobilier de luxe et fondateur de la compagnie PureConcept Design, en est le parfait exemple. Ce professionnel de l’immobilier ultra luxe a voulu démontrer qu’il est tout à fait possible de proposer des logements luxueux qui seront durables et respectueux de la nature. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a su se montrer convaincant ! Il a su prouver à maintes reprises que l’immobilier ultra luxe pouvait et devait être durable, que c’était totalement compatible. Nul besoin de faire des concessions incroyables pour créer des bâtiments luxueux qui seront respectueux de notre environnement et de la nature environnante. De très jolies leçons à retenir !
 

Les enjeux environnementaux


En réalité, ce qu’il faut bien comprendre, c’est que ce sont les clients de l’immobilier ultra luxe qui ont pris conscience des enjeux environnementaux. Car ils sont de la nouvelle génération, de ceux qui comprennent qu’il est urgent d’agir. Que chaque petit geste compte et peut faire la différence pour les générations à venir. Comme chacun doit fournir un effort, la construction d’une villa de luxe en est un. Et donc, une maison de luxe qui serait durable et verte serait donc parfaite. Ce n’est pas si difficile, bien au contraire. Si les architectes prennent la mesure de cette priorité, ils sauront s’adapter et proposer des solutions innovantes sans pour autant faire des sacrifices sur la taille du logement par exemple. Car oui, le design peut être synonyme de respect de l’environnement. Il suffit en réalité de savoir faire et d’avoir les bonnes idées, ce qui est le rôle des professionnels de l’immobilier. Ainsi, ces derniers vont pouvoir jouer sur les matériaux, la lumière naturelle ou encore les végétaux y compris à l’intérieur. Les grands puits de lumière sont une solution très intéressante. De même que les végétaux qui prennent place dans un salon, pour oxygéner naturellement une pièce et assainir l’air intérieur. Autant d’idées qui sont finalement faciles à mettre en œuvre et qui feront toute la différence. Sans parler du design de la maison en construction !
 

Un design naturel et innovant


Si l’intérieur de la villa ultra luxe s’adapte facilement aux exigences environnementales, en permettant par exemple de réduire la facture énergétique, il est parfois plus difficile de rendre cette dernière invisible dans le paysage. Il faut savoir que l’implantation de l’immobilier ultra luxe est un véritable problème. Les clients très riches cherchent un environnement sauvage et sauvegardé. Et le défi de l’architecte sera de réussir à les satisfaire, sans pour autant réduire la nature environnante à néant. Tout est donc une question de compromis. L’architecte devra réussir à imposer des idées originales et innovantes, afin que la construction se fonde parfaitement dans un environnement magnifique. Visuellement, cette construction doit se fondre au paysage et la respecter au maximum, ce qui est loin d’être facile. Difficile certes… mais pas impossible bien au contraire. En effet, plusieurs exemples dans le monde entier prouvent que l’immobilier ultra luxe peut rimer avec le respect de l’environnement. Ce qui est une magnifique victoire, et devrait servir de ligne de conduite à tous les professionnels !
 

Des innovations


Les professionnels de l’immobilier ultra luxe font appel à des experts de l’innovation. Ces derniers ont des solutions très originales qui vont souvent plaire aux clients. En effet, les clients les plus riches adorent les visions modernes de l’habitat, et n’hésitent pas à améliorer leur logement avec des gadgets. Si ces gadgets permettent en outre de sauvegarder l’environnement ou encore de réduire la facture énergétique d’un bâtiment, c’est juste parfait. Car ces innovations sont coûteuses certes, mais les résultats sont souvent à la hauteur des espérances. Parlons par exemple de la domotique. Cette dernière permet principalement d’améliorer le confort et la praticité des actes pénibles au quotidien. Mais cette domotique peut également avoir un intérêt d’ordre environnemental. Et ces installations originales et tendances pourront faire la différence. En permettant notamment de rendre l’immobilier ultra luxe plus durable et plus respectueux de l’environnement. Car contrairement aux idées reçues, ce n’est pas du tout incompatible. Au contraire, en concevant une villa ultra luxueuse, on peut se permettre de faire appel à des experts proposant des innovations particulièrement intéressantes en matières environnementales.

Vous l’aurez compris, l’immobilier ultra luxe peut rimer avec écologie. Tout va dépendre des choix qui seront faits aussi bien par les architectes à qui on confie le projet, qu’aux clients. Ces derniers jouent un rôle essentiel. En effet, s’ils ont opéré une prise de conscience comme c’est le cas de plus en plus souvent, ils vont pouvoir diriger les professionnels vers de nouvelles innovations, pour équiper leur logement de luxe et le rendre plus respectueux de l’environnement. La combinaison du savoir-faire des professionnels de l’immobilier ultra luxe avec celui des clients qui sont souvent très exigeants est idéal pour imaginer un projet immobilier à la fois luxueux et respectueux de l’environnement. Tout dépend évidemment des priorités de chacun. Mais il est évident que l’environnement est de plus en plus important aux yeux des professionnels et des clients ! Et ça… c’est une très bonne nouvelle !


France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »













Rss
Twitter
Facebook