Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Inflation : baisse inédite des prix dans la grande distribution





Le 24 Mai 2024, par La rédaction

La grande distribution a enregistré en mai une baisse des prix sur un an, une première depuis 30 mois. Cette déflation, bien que légère, touche principalement les produits d'hygiène et certains aliments. Les consommateurs commencent à ressentir un soulagement après deux ans de forte inflation.


Premiers signes d’une tendance à la baisse pour l'inflation

Au mois de mai, la grande distribution a connu une baisse annuelle des prix de 0,1 %, une première depuis novembre 2021 selon les données de Circana. Cette tendance pourrait marquer le début d'une période de déflation, après une longue période de hausse des prix. En avril, l'inflation sur un an avait déjà ralenti pour atteindre 0,5 %. Cette baisse, bien que timide, commence à se faire sentir dans plusieurs catégories de produits.

Les produits d'hygiène sont les plus affectés par cette déflation, avec une baisse de 2,4 % en mai. Les soins pour hommes enregistrent une diminution spectaculaire de 8,7 %, suivis des gels douches (-5,5 %) et des produits de toilette intime (-4,6 %). Du côté des produits alimentaires, les frais non laitiers ont baissé de 0,9 %, et les surgelés de 0,4 %. Parmi les exemples concrets, le jambon de volaille a vu son prix chuter de 5,8 %, tandis que les desserts et pâtes surgelés ont baissé de 4,2 %.

Cette tendance à la baisse des prix n’est pas seulement le fruit du hasard. Depuis septembre dernier, Circana observe une baisse mensuelle continue des prix. En mai 2024, on enregistre ainsi le neuvième mois consécutif de baisse, bien que l'intensité de cette diminution tende à se réduire. En septembre 2023, la baisse mensuelle était de 0,6 %, contre seulement 0,2 % en mai 2024. Cela montre que, bien que les prix baissent, l'effet reste modéré pour les consommateurs en magasin.

Il est également important de noter que, malgré ce recul des prix, l'inflation cumulée sur deux ans reste élevée, avec des prix en grande surface supérieurs de 15,9 % en mai 2024 par rapport à mai 2022. Cela indique que les consommateurs ne retrouveront pas de sitôt les niveaux de prix d'avant la période d'inflation intense.

Impact encore modeste sur les consommateurs

La baisse des prix observée est d'autant plus notable qu'elle survient en dépit des négociations commerciales. En janvier, les industriels avaient obtenu des hausses de tarifs de la part des distributeurs, limitées à 1 % selon l'Observatoire de la négociation commerciale, bien en deçà des 4,5 % initialement demandés. Toutefois, la déflation n'était pas anticipée.

Cette dynamique peut s'expliquer par une pression concurrentielle accrue entre les distributeurs, qui ont choisi de réduire leurs marges pour attirer et fidéliser les clients. En effet, dans un contexte de baisse des volumes d'achat de 2,4 % en 2024, les magasins cherchent à maintenir leur attractivité et leur clientèle en proposant des prix plus bas.

Pour les consommateurs, cette baisse des prix, même modeste, représente une bouffée d'oxygène après deux années d'inflation soutenue. Cependant, il est crucial de relativiser cette tendance. Si les prix ont diminué dans certaines catégories, d'autres produits restent à des niveaux élevés, et les effets de cette déflation restent inégaux selon les secteurs.

Les perspectives pour les mois à venir restent incertaines. La concurrence entre distributeurs pourrait continuer à influencer les prix à la baisse, mais la capacité des magasins à maintenir des marges réduites sans affecter leur rentabilité est limitée. Les consommateurs devront donc rester attentifs aux évolutions des prix et aux stratégies commerciales des distributeurs.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook