Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Infractions au code du travail à la Croix-Rouge





Le 1 Juin 2015, par

L’inspection du travail a la Croix-Rouge dans son collimateur. La branche française abuse depuis plusieurs années d’heures supplémentaires qui épuisent ses salariés et pourrait bien provoquer de sérieux problèmes financiers.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
La liste des infractions est sévère : rien qu’en 2014, la Croix-Rouge française s’est rendue coupable de 3 800 infractions aux heures supplémentaires. Plus de 10 heures de travail au quotidien, durées de travail hebdomadaires de plus de 48 heures, un repos entre deux périodes de travail inférieur à 11 heures… N’en jetez plus.

L’association a d’ailleurs bien conscience de ses problèmes organisationnels. Ces problèmes sont, selon elle, liés à sa mission de « sauver des vies », ce qui implique une certaine souplesse des salariés. Mais la Croix-Rouge française assure qu’en aucun cas, il n’existe de volonté de porter préjudice à ses effectifs. 

Des solutions vont être trouvées, assure-t-on, pour continuer à assurer les missions de la Croix-Rouge tout en protégeant un peu mieux les salariés. L’association fait face à une amende de 2,8 millions d’euros potentielle, et elle devra déjà verser les rémunérations supplémentaires dues aux salariés (11 millions d’euros).


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : croix rouge

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook