Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Infractions au code du travail à la Croix-Rouge





Le 1 Juin 2015, par Olivier Sancerre

L’inspection du travail a la Croix-Rouge dans son collimateur. La branche française abuse depuis plusieurs années d’heures supplémentaires qui épuisent ses salariés et pourrait bien provoquer de sérieux problèmes financiers.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
La liste des infractions est sévère : rien qu’en 2014, la Croix-Rouge française s’est rendue coupable de 3 800 infractions aux heures supplémentaires. Plus de 10 heures de travail au quotidien, durées de travail hebdomadaires de plus de 48 heures, un repos entre deux périodes de travail inférieur à 11 heures… N’en jetez plus.

L’association a d’ailleurs bien conscience de ses problèmes organisationnels. Ces problèmes sont, selon elle, liés à sa mission de « sauver des vies », ce qui implique une certaine souplesse des salariés. Mais la Croix-Rouge française assure qu’en aucun cas, il n’existe de volonté de porter préjudice à ses effectifs. 

Des solutions vont être trouvées, assure-t-on, pour continuer à assurer les missions de la Croix-Rouge tout en protégeant un peu mieux les salariés. L’association fait face à une amende de 2,8 millions d’euros potentielle, et elle devra déjà verser les rémunérations supplémentaires dues aux salariés (11 millions d’euros).



Tags : croix rouge

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »













Rss
Twitter
Facebook