Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Insee : rebond attendu de l'économie française en 2021





Le 17 Décembre 2020, par François Lapierre

Un rebond de l'économie dès que l'épidémie sera jugulée : c'est l'horizon optimiste que prédit l'Insee dans sa dernière note de conjoncture, qui annonce une croissance à 6 % pour 2021.


L'attente du vaccin

Le marasme économique lié au second confinement n'aura qu'un temps, estime l'Insee. L'institut des statistiques a publié sa note de conjoncture qui a pour horizon mi-2021. La vaccination, qui va s'étaler jusqu'au printemps prochain, devrait permettre de « juguler l’épidémie et de lever les restrictions qui pèsent sur la vie économique et sociale », estime-t-on. La bonne nouvelle, c'est que la machine économique française tourne à plein régime une fois levées les restrictions, comme on a pu le constater lors du déconfinement de cet été. Cela permet d'imaginer une situation économique qui va s'améliorer à moyen terme.

« À rebours des crises économiques précédentes où l’activité française avait pu avoir tendance à moins baisser pour ensuite rebondir plus lentement que dans d’autres pays, les mouvements ont été, en particulier au printemps, de très grande ampleur en France », explique l'Insee. Les prédictions de l'institut sont donc optimistes pour le premier trimestre 2021 avec une croissance à 3 %, suivi par une hausse de 2 % au second trimestre. À la fin du premier semestre, avec cet acquis de croissance, la progression du PIB devrait s'établir à 6 % pour l'ensemble de l'année, si la croissance était ensuite au point mort.

Retour au niveau d'avant crise

Le niveau d'activité de la France mi-2021 serait dès lors quasiment similaire à celui enregistré durant l'été 2019 (avec un différentiel de 3 % seulement par rapport à l'avant-crise). Ce chiffre de croissance est « élevé », reconnaît l'Insee, mais il reflète le point « très bas » que représente 2020. Une sorte de rééquilibrage donc, qui profitera à l'ensemble de l'économie hexagonale, sauf si l'épidémie continue de circuler. 

Pour 2020, le tableau est tout autre, bien sûr. L'Insee confirme son estimation d'une contraction de l'économie à 9 % pour cette année, un chiffre identique à celui de la Banque de France. Le gouvernement n'a pas changé sa propre estimation qui table sur une hypothèse de -11 % en 2020. Malgré la progression attendue de l'activité et du PIB pour l'année prochaine, le chômage risque de s'élever fortement : on attend ainsi 900.000 suppressions d'emplois.



Tags : croissance

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook