Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

« Je le ferai plus tard » : une habitude alarmante en entreprise





Le 1 Mars 2019, par Paul Malo

La journée mondiale de la procrastination, le 25 Mars prochain, met en avant le fait que le phénomène du « je le ferai plus tard » est universel et prend des proportions alarmantes.


72% des actifs procrastinent au travail 1h54 par jour

Vous connaissez  la procrastination, du latin Procrastinio qui signifie « remettre à demain » ? Entre réseaux sociaux, e-mails, SMS et messageries instantanés, il devient de plus en plus difficile de rester concentré sur son travail. Avec l’émergence des nouvelles technologies, de nombreux salariés s’accordent des moments de « détente » devant leur smartphone. Même s’il s’agit généralement de quelques minutes par-ci par-là, en réalité à la fin de la journée, la procrastination représente une durée assez considérable. Une étude a révélé que 72% des actifs déclarent procrastiner au travail pour une moyenne de 1h54 par jour.

Continuellement remettre les choses à plus tard n’est pas sans conséquence. Stress inutile, sentiment de culpabilité, estime de soi diminuée, conflits interpersonnels, congédiement et même problèmes de santé peuvent être au rendez-vous. En tant que dirigeant, il faut pouvoir lutter contre cette habitude enracinée chez certains salariés et peut être du dirigeant lui-même. Certains, telle la conférencière et sophrologue Lucie Pascutto, fondatrice de Mindful Attitude, préconisent… la méditation pleine conscience ! En effet, elle apprend à garder son attention sur un objet précis (sa respiration, par exemple), et à la ramener calmement vers cet objet quand l’esprit s’égare. Utile lorsqu’on est facilement distrait. Elle permet également de recréer un lien social et de prendre du recul.


 





1.Posté par Saam le 19/03/2019 20:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On peut aussi chanter la procrastination! ;-)

https://www.youtube.com/watch?v=7NEVHGpN6lg

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook