Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Jean-Louis Borloo renonce à présider Huawei France





Le 9 Juillet 2019, par Paul Malo

L’ancien ministre devait présider le conseil d'administration de Huawei France ; il semble finalement y avoir renoncé.


Un contexte de forte crise américano chinoise

Dire que le géant chinois du smartphone Huawei est actuellement dans la tourmente serait un euphémisme. Quasi ostracisée par l’administration Trump, mise à l’index et interdite de commercer avec des sociétés américaines, l'entreprise chinoise s’attend à voir son chiffre d’affaires s’effondrer. Elle doit pour l’instant renoncer à détrôner Apple et Samsung du haut du podium des ventes de smartphones. Ce n’était donc pas le moment le plus apaisé qui soit pour qu’un ancien ministre aussi connu que Jean-Louis Borloo vienne présider le conseil d'administration de Huawei France…

C’est par un tweet que l’ex ministre de l'Ecologie de Nicolas Sarkozy et ex ministre de la Ville et de l'Emploi de Jacques Chirac a annoncé qu’il déclinait la proposition qui lui avait été faite : "Huawei est une entreprise mondiale et de grande créativité. La proposition d'en assurer la présidence en France m'honore. Toutefois, en accord avec ses dirigeants, j'ai décidé de ne pas donner suite car j'ai d'autres projets qui m'empêchent d'assurer pleinement cette responsabilité." Pourtant, Jean-Louis Borloo avait déjà été administrateur de l'équipementier chinois pendant deux ans, jusqu'à fin 2018. En Europe, Huawei est le deuxième constructeur de smartphones avec plus de 25 % de parts de marché au premier trimestre 2019, d’après le cabinet IDC. A Madrid, la marque a  inauguré un Flagship Store le 4 juillet dernier, celui de Paris devant ouvrir ses portes d’ici la fin d’année dans le quartier de l’Opéra, à Paris.

 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum












Rss
Twitter
Facebook