Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Jeff Bezos prévient qu’Amazon fera faillite un jour





Le 19 Novembre 2018, par François Lapierre

La perspective d’une faillite d’Amazon est impossible à imaginer aujourd’hui : le géant du commerce en ligne se porte toujours aussi bien, alors que l’entreprise va créer son deuxième « quartier général » sur la côte Est des États-Unis.


Jeff Bezos, le fondateur et patron d’Amazon, n’a pas à se plaindre. Son entreprise engrange les ventes record, et lui-même est devenu l’homme le plus riche du monde. Tout sourit donc à Amazon, qui va investir des milliards de dollars dans la construction de son deuxième quartier général à Washington et New York, après celui historique de Seattle. Impossible pour lui de se reposer sur ses lauriers, comme il l’a expliqué durant une réunion interne avec quelques salariés américains. Selon lui, Amazon peut faire faillite !

Un employé lui a demandé ce qu’il pensait des difficultés rencontrées par plusieurs grands noms de la distribution traditionnelle : Sears s’est déclaré en faillite récemment, en d’ailleurs grande partie en raison du succès insolent rencontré par Amazon. Jeff Bezos a eu des mots étonnants : il prédit en effet qu’Amazon échouera un jour et « fera faillite ». Il rappelle que si l’on regarde les grandes entreprises aujourd’hui, leur durée de vie dépasse certes les 30 ans, mais qu’elles n’atteignent pas les cent ans.

Jeff Bezos a donné sa recette pour éviter la faillite : se concentrer uniquement sur les clients et leur satisfaction. Si l’entreprise commence à se préoccuper d’elle-même au lieu de se focaliser sur ses clients, ce sera « le début de la fin », a-t-il asséné. Il faut essayer de « retarder ce jour aussi longtemps que possible », conseille-t-il, car Amazon n’est « pas trop gros pour faire faillite », selon une expression en vogue aux États-Unis. Ce conseil pourra servir à bon nombre de chefs d’entreprise, peu importe la taille des sociétés.



Tags : Amazon

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook