Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Jeu vidéo : Sony boude l’E3 2019





Le 17 Novembre 2018, par

Tremblement de terre dans le petit monde du jeu vidéo. Sony, constructeur de la PlayStation 4, a annoncé qu’il ne participera pas à l’E3, le plus grand salon du secteur qui se tient en juin à Los Angeles.


La grande fête du jeu vidéo compte un participant en moins. Et quel participant ! Sony, le géant japonais sur lequel repose une bonne partie de l’économie du secteur, a annoncé qu’il fait l’impasse du l’E3. Une première pour l’entreprise, qui s’est lancé à l’assaut de ce marché dans les années 90 avec la PlayStation, dont le succès ne s’est pas démenti depuis. La console est la première du marché, loin devant la Xbox de Microsoft. Sony n’organisera ni conférence, ni événement en marge de l’E3, a indiqué l’entreprise. Plusieurs grands noms ont pris leurs distances du salon : Microsoft est présent dans un lieu situé non loin de l’E3, Nintendo y a un stand, Electronic Arts organise son propre événement quelques jours avant le salon.

Sony explique sa décision par la volonté de s’engager autrement auprès de la communauté des joueurs. L’éditeur ne l’évoque pas, mais 2019 pourrait bien être une année creuse en termes de nouveautés de taille : les titres importants ont été dévoilés en juin dernier et Sony prépare l’avenir avec un PlayStation 5 qui pourrait être lancée dans deux ans. En tant que leader du marché, l’entreprise peut aussi se permettre de jouer sa propre partition.

L’E3 est l’occasion pour les acteurs du jeu vidéo de dévoiler leurs grosses nouveautés de l’année, à grand renfort de spectacle afin de tirer vers soi la couverture médiatique. La défection de Sony va-t-elle pousser d’autres éditeurs et constructeurs à abandonner le salon ? L’organisation de l’événement fait contre mauvaise fortune bon cœur, en annonçant une ouverture vers l’e-sport et le jeu vidéo indépendant, et aussi en rappelant que le gratin du marché sera présent pour présenter leurs jeux.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Sony

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook