Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Jeux d'argent : les Français misent gros





Le 2 Avril 2014, par

Les Français sont des accros aux jeux d'argent. S'il fallait une preuve supplémentaire de cet engouement, la dernière étude de l'INSEE le prouve une fois de plus.


Les Français, joueurs invétérés, ont dépensé près de 46 milliards d'euros en jeux divers (casino, grattage, PMU…) en 2012, en espérant toucher le jackpot. Cela représente une mise moyenne de 2 000 euros par an et par joueur, mais hélas pour ces accros, le retour sur investissement est négatif : les gains moyens annuels ne sont que de 1 600 euros, soit 400 euros de perte. Le produit brut des jeux, soit le solde entre les mises et les gains, a été de 9,5 milliards d'euros. Les jeux d'argent prouvent au passage qu'ils ne sont pas rentables, ce dont on ne doutait guère, mais il est toujours bon de le rappeler.
 
Est-ce que cela commence à se savoir ? Il se trouve en effet que les joueurs sont moins nombreux : en 2012, la consommation de ces jeux a baissé de 0,8%… Néanmoins, s'ils sont un peu moins nombreux, les joueurs misent de plus en plus gros ! Entre 2000 et 2012, les sommes mise au jeu ont grimpé de 76% - les occasions de miser gros pour gagner gros (éventuellement) ont augmenté avec les jeux à gros tirage (Euromillion et tout récemment, MyMillion). 
 
Si ce type de jeu a la cote, c'est moins le cas pour le casino, dont l'attrait baisse depuis 2007 (-13%). Les offres de la PMU et de la Française des Jeux restent eux très attractives; la nouveauté ces dernières années est l'apparition (et la légalisation) des jeux en ligne, de type poker ou paris sportifs. L'an dernier, ces propositions ont encore gagné en popularité avec une croissance de 19%. Ces nouveautés ne sont pas encore en mesure de bouleverser le marché, car ils ne représentent au finale que 7% de l'activité de la FDJ et du PMU.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : argent, fdj, jeu, pmu

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook