Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Joe Biden : la moitié des véhicules achetés aux États-Unis devra être électrique ou hybride d'ici 2030





Le 6 Août 2021, par Olivier Sancerre

À l'horizon 2030, la moitié des voitures vendues aux États-Unis sera hybride ou électrique. C'est du moins la volonté de Joe Biden, soutenu par l'industrie automobile. Le pays part de loin par rapport à l'Europe et à la Chine.


Objectif ambitieux pour les États-Unis

Joe Biden veut accélérer l'adoption de technologies propres dans le secteur automobile. Le président américain a annoncé sa volonté de « mettre l'Amérique en position de mener l'avenir de la voiture électrique, de dépasser la Chine ». Le grand rival chinois n'a pas attendu les États-Unis pour électrifier, à marche forcé, son marché automobile. L'objectif du plan Biden pour l'industrie américaine, c'est que la moitié des voitures vendues au pays soit hybrides ou électriques en 2030.

C'est un objectif ambitieux, sachant que la précédente administration Trump avait torpillé les réglementations en matière d'environnement, notamment sur les émissions de CO2. L'annonce de son successeur, qui a mis la crise climatique au cœur de ses préoccupations, intervient dans un contexte où les États-Unis sont en retard par rapport à l'Europe : l'an dernier, 2% des voitures vendues étaient électriques, contre 10% sur le vieux continent.

Des emplois bien payés et syndiqués

Cet objectif correspond d'ailleurs peu ou prou à celui que se sont fixés les constructeurs automobiles. GM, Ford et Stellantis (dont Chrysler fait partie du giron), ont annoncé leur soutien dans un communiqué commun. Eux aussi veulent vendre de 40 à 50% de véhicules hybrides et électriques à l'horizon 2030. Quant à la concurrence, elle est tout à fait en accord avec ce plan.

Joe Biden a également tenu à associer le puissant syndicat UAW dans cette annonce, en promettant des jobs « bien payés et syndiqués ». L'organisation a salué l'initiative du président américain, en assurant que ses membres étaient prêts à relever le défi « pour gagner cette course mondiale ». Les États-Unis ont au moins un allié de poids : Tesla, dont les véhicules électriques ont la faveur des automobilistes.



Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook