Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L’A400M s’est-il définitivement crashé ?





Le 11 Mai 2015, par Olivier Sancerre

L’avion de transport militaire européen A400M s’est-il définitivement crashé à Séville ce samedi 9 mai ? Sans doute pas, mais le coup est rude, non seulement par le drame humain engendré par l’écrasement (4 morts et 2 blessés), mais aussi par les questions qu’il fait surgir.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Car l’A400M est parti sur de bien mauvaises bases. Imaginé pour concurrencer les avions de transport américains dont les armées européenne sont particulièrement friandes, le nouveau né d’Airbus doit remplir les tâches les plus polyvalentes : il doit être capable de transporter jusqu’à 37 tonnes de matériels sur une distance de 3 300 km, et se poser sur n’importe quel type de sol.

Mais les difficultés et les obstacles ont été innombrables sur la route de ce gros porteur militaire. Lancé en 2003, le projet a connu des années de retards, de lourdes réorganisations internes, et un dépassement budgétaire énorme de 8 milliards d’euros, portant le budget de ce programme à 28 milliards d’euros ! De quoi faire tiquer les pays qui ont passé commande.

Plusieurs ont d’ailleurs bruyamment fait connaître leur mécontentement devant les atermoiements d’Airbus. Tom Enders, le PDG d’Airbus, a dû s’excuser auprès de la RAF britannique devant les délais à rallonge, le groupe a aussi dû faire amende honorable devant la Turquie, fâchée de ne pas recevoir ses premières commandes. Quant à la France, elle continue de soutenir un projet dont elle est la première cliente.



Tags : airbus

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook