Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L’Allemagne aura son propre SMIC à la rentrée





Le 29 Décembre 2014, par

La mesure avait été vivement contestée, et fait l’objet d’importants débats outre-Rhin. Pourtant, à compter du 1er janvier prochain, l’Allemagne se dotera d’un salaire minimum, de 8,50 euros bruts de l’heure. Le premier de son Histoire.


@Shutter
@Shutter

Le salaire minimum fait son apparition sur le sol allemand. A compter du 1er janvier prochain, le salaire minimum horaire de 8,50 euros bruts entrera en vigueur en Allemagne. Il ne sera toutefois étendu à toutes les catégories socioprofessionnelles qu’à partir de 2017. A noter également que certains actifs en seront exclus d’office.

 

Alors que de nombreux spécialistes avaient critiqué une telle mesure, le ministère allemand du Travail promet que le salaire minimum devrait gonfler la paye de 3,7 millions de travailleurs à compter de sa mise en oeuvre, d’ici quelques jours, et d’un million supplémentaire en 2017. Le tout sur environ 42 millions d’actifs. 

 

Mensuellement, cela fixe le salaire minimum à 1 473 euros bruts, pour un temps de travail de 40 heures par semaine. Mais certains estiment pourtant qu’une telle mesure pourrait gravement menacer près de 200 000 emplois. Les détracteurs du salaire minimum ont pourtant obtenu certaines garanties, comme l’exclusion d’office de certaines catégories d’actifs comme les moins de 18 ans, les apprentis, les stagiaires ou les chômeurs longue durée sous certains conditions.



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook