Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'EPR finlandais devait finalement être mis en service en 2022





Le 29 Mars 2021, par La rédaction

Après des années de retard et des dépassements de budget considérables, l'EPR (Réacteur pressurisé européen) finlandais va finalement être mis en service l'année prochaine. Le démarrage commercial de la centrale nucléaire de nouvelle génération aurait dû débuter en 2009.


Dépassement de budget de l'EPR

Situé sur une île dans le sud-ouest de la Finlande, le réacteur EPR Olkiluoto 3 (OL3) va recevoir un chargement de combustible nucléaire suite au feu vert donné par l'autorité de sûreté nucléaire du pays. Les premiers essais à chaud pourront donc être lancés dans les prochains jours, puis le réacteur pourra se raccorder au réseau électrique du pays dans le courant du mois d'octobre. La mise en service commerciale est prévue en février 2022. 

À l'origine, l'EPR finlandais aurait dû être mis en service en 2009, mais le chantier a été plombé par d'innombrables retards, entraînant une hausse considérable de la facture. Quant à l'image de l'EPR, elle en a pris un sacré coup elle aussi. La construction du réacteur de nouvelle génération a débuté en 2005, elle avait été confiée à un consortium entre le groupe français Areva et l'allemand Siemens.

Pénalités en négociations pour Areva

Suite aux nombreux déboires du chantier, c'est Areva SA qui a repris les travaux. Areva SA est une structure publique issue de l'ancien Areva, dont la mission est de terminer l'EPR finlandais. Devant les retards, l'exploitant finlandais TVO a obtenu une compensation substantielle de 450 millions d'euros. Avec un malus de 20 millions d'euros par mois de retard après la fin 2019… Ces pénalités font toutefois l'objet de renégociations.

L'avenir des EPR dans le monde demeure incertain. Les deux premiers réacteurs ont été mis en service en Chine, en 2018 et 2019. Au Royaume-Uni, deux EPR sont en cours de construction et le pays pourrait en commander d'autres. En France, l'EPR de Flamanville a subi un retard considérable, et le gouvernement a annoncé que sa décision de passer commande de nouveaux réacteurs attendra après l'élection présidentielle de 2022.



Tags : EPR

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook