Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'État possède désormais 90% du capital d'EDF





Le 23 Janvier 2023, par La rédaction

L'État possède désormais 90% du capital d'EDF, un seuil à partir duquel l'énergéticien peut sortir de la Bourse de Paris. Mais la renationalisation du groupe est encore soumise à des procédures en justice.


Une renationalisation à 9,7 milliards d'euros

En fin de semaine dernière, le ministère de l'Économie a fait savoir que l'État avait franchi le 19 janvier le seuil de « 90,00% du capital et des droits de vote théoriques de la société EDF ». C'est une bascule décisive pour l'offre publique d'achat enclenchée par Bercy le 24 novembre dernier, et qui représente 9,7 milliards d'euros pour les finances publiques. L'État a désormais les mains libres pour obtenir les actions manquantes des actionnaires récalcitrants et sortir EDF de la Bourse.

La procédure d'OPA reste cependant soumise à des décisions de justice. L'Autorité des marchés financiers (AMF) a décidé le 7 décembre dernier que le délai pour l'offre d'achat restait ouverte alors qu'elle devait être bouclée le 22 décembre. L'AMF attend en effet le jugement de la cour d'appel de Paris sur la demande de sursis déposée par des actionnaires minoritaires qui veulent vendre leurs parts à un prix plus élevé que les 12 euros proposés par le gouvernement.

Le poids de la dette d'EDF

Ces petits actionnaires, qui sont pour les plupart des salariés ou d'anciens salariés d'EDF, estiment en effet que l'offre de l'État est sous-évaluée. Ils reprochent surtout le mécanisme de l'Arenh, qui oblige l'entreprise à vendre son électricité à bas prix à des fournisseurs alternatifs afin de dynamiser le marché privé. Mais cela pèse sur les recettes d'EDF qui souffre par ailleurs du boulet de sa dette (60 milliards d'euros).

Le gouvernement travaille d'ailleurs à un nouveau dispositif pour l'Arenh, qui disparaitra fin 2025. Pour les pouvoirs publics, qui détenaient déjà 84% d'EDF avant l'OPA, l'opération de renationalisation est stratégique. Emmanuel Macron a annoncé la création de 6 EPR dont EDF sera le maître d'œuvre, avec une option pour 8 réacteurs nucléaires supplémentaires.



Tags : EDF


1.Posté par Adrien le 26/01/2023 14:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
S'ils pouvaient avoir la même idée avec la SNCF et La Poste, ça irait sans doute bien mieux (moins de colis volés, de lettres perdues, de pression sur le facteur, avec des tournées monstrueuses) ! La privatisation à outrance, le libéralisme, n'a pas ça place, dans les secteurs touchant directement la survie et la stabilité de notre pays.

De Gaulle avait placé la France dans le 21ème siècle, en nationalisant et en conservant les savoirs-faire, une qualité de service, au sein des structures étatiques (Ateliers navals, ouvriers d'Etat,cheminots, CEA, etc) ! Il est à rappeler, qu'en théorie, les agents de la fonction publique d'Etat ou territoriale, n'ont pas de casier judiciaire, sont censés être intègres, sont au service du public et donc, du contribuable.

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook