Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'Etat russe prend le contrôle des actifs de Danone et Carlsberg





Le 18 Juillet 2023, par François Lapierre

Dans le sillage des sanctions économiques occidentales suite à l'attaque de l'Ukraine par la Russie, de nombreuses multinationales ont annoncé leur retrait du marché russe. Parmi elles, les géants français Danone et danois Carlsberg. Un décret signé par le président russe Vladimir Poutine a annoncé le placement temporaire des actifs russes de ces entreprises sous le contrôle de l'État.


Les multinationales se retirent de Russie

En réaction au retrait annoncé des multinationales Danone et Carlsberg du marché russe, un décret a été publié le dimanche dernier, annonçant le contrôle temporaire par l'État russe de 98,56% des actions de la brasserie russe Baltika, appartenant à Carlsberg, et de dizaines de milliers d'actions appartenant à une filiale russe de Danone. Plus précisément, le décret signale que 83 milliards d'actions de « Danone Russie », propriété du groupe « Produits Laitiers Frais Est Europe », et 85.000 autres actions appartenant au groupe « Danone Trade » sont maintenant sous le contrôle de l'État russe.

Mi-octobre, Danone, le géant français de l'agroalimentaire, avait annoncé son intention de se désengager de la plupart de ses activités en Russie, prévoyant de céder le contrôle de sa branche « produits laitiers et végétaux » et de ne conserver que celle de la nutrition infantile. L'entreprise avait estimé que cette opération de retrait pourrait entraîner une dépréciation allant jusqu'à 1 milliard d'euros dans ses comptes. Danone commercialise en Russie du lait et des yaourts sous plusieurs marques et possède également 57,5% du numéro deux russe des produits laitiers, Unimilk.

Les conséquences du retrait des multinationales du marché russe

Quant au brasseur danois Carlsberg, il avait annoncé fin juin avoir trouvé un repreneur pour ses activités en Russie, plus d'un an après avoir annoncé son retrait du pays suite à l'offensive russe en Ukraine. Carlsberg a en effet une présence significative en Russie, avec 8.400 employés et la possession de la marque russe Baltika depuis 2000.

Le retrait de ces multinationales et le contrôle étatique de leurs actifs témoignent des bouleversements économiques provoqués par la situation en Ukraine et les sanctions économiques occidentales qui en ont résulté. Cela soulève des questions sur l'avenir des entreprises étrangères en Russie et sur l'impact à long terme de ces événements sur le paysage économique global.



Tags : Danone

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook