Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L’Insee prévoit une inflation à plus de 3% au premier semestre 2022





Le 9 Février 2022, par Paolo Garoscio

La hausse des prix à la consommation devrait se poursuivre et même s’accélérer au premier semestre 2022, selon l’Insee. Une mauvaise nouvelle pour les ménages dont le budget est toujours plus serré. Mais ces derniers ont malgré tout bénéficié du bouclier tarifaire sur l’énergie mis en place par le gouvernement.


Plus de 3% d’inflation annuelle : la prévision de l’Insee

Pixabay/Mediamodifier
Pixabay/Mediamodifier
Dans son Point de conjoncture publié le 8 février 2022, l’Insee annonce que les prix à la consommation vont continuer d’augmenter, confirmant la tendance inflationniste entamée mi-2021 sur fond de relance de l’économie. La hausse des prix devrait même s’accélérer au premier semestre 2022, dépassant les 3% sur un an.

Dès février 2022, l’Insee anticipe une inflation de 3,3% sur un an, plus élevée que le niveau de janvier 2022 (2,9% selon les premières données) et de décembre 2021 (2,8%). Après un léger ralentissement en mars 2022, l’Insee anticipe une inflation à 3,2% sur un an, la hausse des prix devrait s’accélérer pour atteindre 3,4% en juin 2022. Des données qui restent à être confirmées, la situation étant liée à des paramètres très volatils, notamment concernant les prix de l’énergie.

Le « bouclier tarifaire » a joué son rôle

Selon l’Insee, en effet, en juin 2022 l’énergie devrait peser pour 1,2% de l’ensemble de l’inflation annuelle prévisionnelle. Mais le marché étant fluctuant, il n’est pas impossible qu’une baisse des prix du pétrole ou du gaz et de l’électricité puisse contredire cette prévision et permettre à l’inflation d’être inférieure à ce qui est annoncé.

Les ménages français évitent néanmoins le pire, souligne l’Insee dans sa publication. Grâce au bouclier tarifaire, constitué du gel des tarifs du gaz depuis octobre 2021 et d’une augmentation plafonnée à 4% des prix de l’électricité en février 2022, l’inflation prévisionnelle pour février 2022 annoncée dans le point de conjoncture est 1% inférieure à ce qu’elle aurait été sans ces mesures, analyse l’institut de statistiques.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook