Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'Irlande ne veut pas du taux d'imposition mondial pour les entreprises





Le 27 Mai 2021, par François Lapierre

C'est une épine dans le pied de Joe Biden et de tous les pays qui poussent vers un taux d'imposition mondial : l'Irlande s'oppose en effet au taux proposé d'au moins 15% des profits.


Image Wikimedia
Image Wikimedia

15%, c'est déjà trop

L'administration Biden n'a pas perdu de temps pour tenter de s'entendre avec ses alliés pour mettre en place un taux d'imposition pour les entreprises. Un changement de taille par rapport à la précédente administration qui freinait des quatre fers toute proposition de réforme fiscale à l'échelle mondiale. La proposition sur la table de l'OCDE est d'un taux plancher d'au moins 15%. Le président américain espère cependant que durant les discussions, ce taux va augmenter.

Mais encore faut-il mettre tout le monde d'accord sur ce niveau plancher. Et ça n'a rien d'évident. L'Irlande, dont le taux d'imposition sur les sociétés est encore plus bas, ne veut pas entendre parler d'une augmentation. « Nous avons des réserves vraiment importantes concernant un taux d'imposition minimum mondial à un niveau tel que cela signifierait que seuls certains pays, et certaines grandes économies, pourront bénéficier de cette base », a expliqué Paschal Donohoe, le ministre irlandais des Finances.

De l'argent pour les grands projets

Il faut dire que l'Irlande fait presque figure de paradis fiscal avec son taux d'imposition fixé à 12,5%. Le pays a d'ailleurs la ferme intention de le maintenir à ce niveau pendant encore de nombreuses années… Un sérieux accroc pour le projet de Joe Biden, soutenu par de nombreux pays, à commencer par la France et par l'Allemagne. Les relations entre les États-Unis et l'Irlande sont-elles suffisamment importantes pour permettre à Washington d'obtenir ce qu'il demande ?

Cette réforme a pour objectif de cesser la concurrence fiscale entre les pays. Pour les États-Unis, c'est aussi un moyen de renforcer les finances fédérales à l'heure des grands projets d'infrastructures et des investissements massifs. Cette imposition mondiale a aussi pour but de réduire les pratiques d'optimisation fiscale qui font tant de mal aux caisses publiques en Europe.



Tags : Irlande


1.Posté par jgo le 31/05/2021 13:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salut, Juste pour vous dire que l'article est illustré avec un drapeau....celui de la Hongrie !! Elle est belle l'Europe...à commencer par ses drapeaux....Cordialement, jgo

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook