Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L’OFCE entrevoit du mieux pour la France en 2015





Le 30 Octobre 2014, par

Enfin une petite lueur d’espoir pour la France ! L’OFCE, dans une note publiée mercredi 29 octobre, se veut plus optimiste dans ses prévisions de croissance pour l’Hexagone que le FMI ou le gouvernement.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Il ne faudra certes pas s’attendre à une croissance exponentielle : celle-ci sera de 0,4% en 2014, et de 1,1% en 2015. C’est un peu mieux que les estimations du gouvernement pour l’année prochaine. L’OFCE explique son optimisme relatif en soulignant que les conditions du crédit et la réduction des déficits devraient finalement porter leurs fruits. De plus, la baisse récente de l’euro face au dollar fera en sorte que le pays gagne en compétitivité, ce qui a fortement manqué à la France cette année. Et la montée en puissance du CICE (Crédit d’impôt compétitivité emploi), avec 0,3 point de plus, va aussi avoir un impact positif.

En revanche, il ne faudra pas s’attendre à un miracle concernant le taux de chômage. Il devrait s’établir à 9,8% pour 2015. Le déficit bougera n’offrira lui aussi guère de satisfaction, avec 4,3% du PIB en 2015, soit 0,2 point de moins seulement que cette année — c’est d’ailleurs en phase avec les prévisions du gouvernement.

L’OFCE estime également, contrairement aux dires de l’exécutif, que la France est bel et bien sous le régime de l’austérité. Les hausses d’impôts, combinées au plan d’économies imposés par le gouvernement, pèsent sur les ménages tandis que les entreprises bénéficient d’un surplus d’allègements fiscaux. Pas de quoi faire remonter la cote de popularité de l’exécutif. Cette politique de rigueur a même un impact sur la croissance : elle retranche à la croissance 0,6%.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : ofce

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook