Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'UFC-Que Choisir appelle à payer les médecins en pièces jaunes





Le 8 Janvier 2015, par

L’association de consommateurs UFC-Que Choisir appelle les patients à régler leur praticien en pièces jaunes, en contrepartie de l’augmentation des délais de remboursement suite au refus de certains praticiens d’utiliser la carte Vitale.


@Shutter
@Shutter

Payer son médecin en monnaie de singe. Tel est le mot d’ordre lancé par l’association de consommateurs UFC-Que Choisir qui appelle les patients à régler les praticiens en pièces jaunes, du moins ceux qui refuseraient de prendre la carte Vitale lors d’une consultation. Un refus lié au mouvement d’opposition du corps médical français à la loi Santé de Marisol Touraine, et notamment à la mesure de la généralisation du tiers-payant.

 

En refusant de prendre la carte Vitale, les médecins opèrent ainsi une guérilla administrative qui à terme pourrait engorger de feuilles de soins classiques l’Assurance-maladie. L’association de consommateurs précise à ce sujet qu’en hiver les caisses primaires de la Sécu ne sont pas assez dimensionnées pour répondre à un tel afflux de paperasse.

 

Or refuser de prendre la carte Vitale pénalise fortement le patient, qui voit ainsi augmenter les délais de remboursement de ses soins. Une décision que l’UFC Que Choisir juge « irresponsable » puisqu’elle touche au pouvoir d’achat des consommateurs. En effet pour envoyer sa feuille de soins le patient devra s’acquitter d’un timbre, un coût qui s’ajoute à celui de l’augmentation de son remboursement par la Sécu. A l’assurance-maladie on parle de retards pouvant atteindre deux mois…



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook