Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'UFC-Que Choisir veut que les compagnies aériennes remboursent les billets annulés





Le 19 Mai 2020, par Olivier Sancerre

L'UFC-Que Choisir a assigné 20 compagnies aériennes pour qu'elles remboursent les billets d'avion annulés en raison de l'épidémie de coronavirus.


20 compagnies assignées

Depuis le mois de mars et la mise en place des mesures de confinement, ainsi que des fermetures de frontières, les avions sont quasiment tous cloués au sol. Les passagers dont les vols ont été annulés se sont vu proposer dans un premier temps des bons d'achat pour des vols à une date ultérieure. Mais la réglementation européenne est très claire : les clients peuvent exiger le remboursement de leurs billets. C'est pourquoi, à la fin du mois dernier, l'UFC-Que Choisir mettait en demeure 57 transporteurs, afin qu'ils permettent aux voyageurs de bénéficier d'un remboursement. « Certaines compagnies ont répondu positivement à la mise en demeure de l'UFC-Que Choisir, de nombreux transporteurs aériens ont ignoré l'avertissement de l'UFC-Que Choisir et de la Commission européenne », regrette l'association de consommateurs.

L'organisation assigne en justice 20 entreprises qui « continuent de violer la réglementation en imposant aux passagers des bons d'achat en guise de remboursement de leur vol annulé ». Certaines compagnies expliquent que la situation particulière de la crise sanitaire ne leur permet que de proposer un bon d'achat. Or, c'est faux : le 18 mars, la Commission européenne rappelait les règles en la matière, les consommateurs dont les billets ont été annulés peuvent obtenir soit un remboursement, soit un bon d'achat.

9 milliards d'euros à débourser

Selon l'UFC-Que Choisir, les compagnies aériennes enfreignent non seulement la réglementation en vigueur, mais elles font également naître un « sentiment de défiance » qui n'aidera pas à la reprise du secteur. Par ailleurs, les transporteurs ne sont pas les seuls à souffrir de la crise économique post coronavirus : les voyageurs aussi ont vu leur pouvoir d'achat s'éroder en raison du confinement et du ralentissement généralisé de l'activité.

L'Association internationale du transport aérien (IATA), qui regroupe l'ensemble des compagnies aériennes, a fait les comptes : dans le monde, les compagnies aériennes devront débourser 31 milliards d'euros si elles devaient rembourser les billets annulés. Dont 9 milliards d'euros dans l'Union européenne, où la réglementation est favorable aux passagers. Le secteur aérien est en très grande difficulté et plusieurs entreprises pourraient mettre la clé sous la porte faute de trésorerie.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"













Rss
Twitter
Facebook