Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'absentéisme progresse chez les salariés français





Le 28 Août 2019, par Olivier Sancerre

L'absentéisme dans le secteur privé a augmenté de manière importante depuis 2014, a relevé l'étude du cabinet en ressources humaines Gras Savoye Willis Towers Watson.


Dans les entreprises françaises, les salariés français se sont absentés davantage entre 2017 et 2018 : le taux d'absentéisme a en effet progressé de 3,6% d'une année sur l'autre. Et la hausse est encore plus significative depuis 2014 (+16%). Actuellement, il s'établit à 3,73%. L'étude annuelle du cabinet relève également que le nombre de salariés à se déclarer malade au moins une fois dans l'année a progressé de 8% sur les quatre dernières années. Ce sont dans les secteurs de la santé, du transport, dans le commerce et dans les services que l'absentéisme se fait le plus ressentir.

En termes géographiques, c'est dans Nord et dans le Grand-Est où l'on trouve le plus fort taux d'absentéisme ; les meilleurs élèves sont en Ile-de-France. Dans les catégories d'âge, ce sont les salariés de plus de 50 ans qui présentent le taux d'absentéisme le plus élevé avec 5,5%. Les jeunes salariés ont un taux de moins de 2%. Quant aux cadres, il est de 1,9% (5% pour les non-cadres). Les absences les plus courantes durent moins d'une semaine ; les absences de six mois et plus représentent 5% du total des absences.

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles les travailleurs français sont absents dans leur entreprise : surcharge de travail, difficultés dans la gestion du personnel et dans l'organisation au travail. Les salariés, en particulier les plus jeunes, peuvent moins ressentir l'obligation de « tout donner » à l'entreprise. Le cabinet note aussi que les actifs sont de plus en plus soumis à l'obligation d'aider les personnes dépendantes de leur entourage.



Tags : absentéisme


1.Posté par florence le 29/08/2019 10:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les contraintes organisationnelles et les contraintes psychologiques au travail (dont style de management) tendent à augmenter : c'est pourquoi l'évolution des conditions de travail apparaît comme un facteur de l’absentéisme.
Loin du seul aspect de la rémunération, la satisfaction au travail est fonction de nombreux facteurs sur lesquels la gestion des ressources humaines peut agir : http://www.officiel-prevention.com/formation/formation-continue-a-la-securite/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=139&dossid=464

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook