Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L’ambitieux projet de réhabilitation de la gare d’Austerlitz





Le 6 Avril 2021, par La Rédaction

Un vaste projet de modernisation de la gare d’Austerlitz va démarrer après plus de 10 ans de concertation. En plus de l’aspect économique, l’écologie sera au cœur de la réhabilitation afin de répondre à l’urgence climatique.



Vers l’ouverture de la gare d’Austerlitz pour faciliter les mobilités et l’intermodalité

L’aménagement du quartier existant a été repensé et sera pris en charge par la SEMAPA. Le permis de construire unique a été accordé le 14 décembre 2020 après que l’enquête publique a abouti à un avis favorable à l’unanimité.

L’implantation stratégique de la gare d’Austerlitz offre un immense panel d’opportunités. En effet, grâce à ce nouveau projet de développement baptisé A7A8, les usagers devraient gagner en mobilité.

Nouveaux accès, ouverture sur l’environnement, la réhabilitation devrait faire de la gare d’Austerlitz un nouveau « quartier de ville ». Mixité, animations, espaces de loisirs et de travail, le tout bordé par des espaces verts et des habitations, le quartier se voudra plus vivant et plus « aéré ».

Fusion des transports en commun terriens et souterrains

Afin de faciliter la mobilité, mais également pour répondre à un besoin réel, le réaménagement intérieur de la gare d’Austerlitz permettra de lier tant les trains de grandes lignes que le RER C et les lignes 5 et 10 du métro.
En parallèle sont prévus des espaces réservés aux différents moyens de transport (taxis, dépose-minute, vélib, Véligo…).

Plus de facilité pour les cyclistes et les piétons

Le trafic cycliste devrait s’intensifier, à cet effet, pas moins de 1 000 emplacements de stationnement sont prévus.
Un réseau urbain piéton va également être établi de façon à relier la gare à un certain nombre d’acteurs culturels et économiques, comme le Muséum d’Histoire Naturelle, la Cité de la mode (station F), Natixis, le quotidien Le Monde, BPCE, etc. Ainsi, depuis la cour Muséum, il sera possible de rejoindre à pied le quai d’Austerlitz ainsi que le nouveau pont Salpêtrière.

L’espace public ouvert aux voyageurs et habitants du quartier sera purement doublé, voire triplé si l’on ajoute l’extension du jardin public Marie Curie.

Une nouvelle zone d’activité autour de la gare

Le projet de réhabilitation de la gare d’Austerlitz veut aussi faire émerger un futur quartier vivant. De nouveaux commerces verront le jour, de même que de nombreux services (hôtels, espaces de travail, logements, restaurants, etc.).
Les étudiants ne sont pas oubliés puisque des logements dédiés sont également prévus. Ils seront au cœur d’un quartier façonné pour leur simplifier tous les accès possibles.
 
Un projet à visée écologique

Pas moins de 20 000 m² d’espaces verts seront implantés dans la nouvelle réhabilitation de la gare d’Austerlitz. L’aspect écologique n’est pas en reste puisque le moindre détail a été pensé. En ce sens, afin de lutter contre l’érosion de la biodiversité et l’imperméabilisation des sols, la nature renaîtra du bitume.

300 places de parking seront supprimées donnant alors naissance à un piétonnier orné d’arbres. Pas moins de 3 500 m² d’espaces végétaux seront aménagés et de nombreux jardins seront implantés sur l’ensemble immobilier A7A8 avec des toitures végétalisées, des potagers écologiques, etc. Enfin, aucun produit phytosanitaire ne sera utilisé sur les espaces verts et la gestion des eaux pluviales sera optimisée.
 






1.Posté par Philippe MORTELECQUE le 07/04/2021 20:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Vous ne pensez toujours en terme administratif dans vos articles.
Le mot "usager" n'existe plus dans le monde du commerce et de l'utilisation des transports en commun.
Soit vous utilisez le mot: consommateur; soit le mot client.
Je préfère le mot client, car le client est roi.
Cordialement.
M Mortelecque
N.B: Expliquer à vos lecteurs le vrai vocabulaire.

2.Posté par Olivier Le Marois le 11/04/2021 10:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo pour cet article très équilibré ! Quelques précisions de détail : le conseil d'arrondissement du 5e a demandé à la quasi unanimité (LREM, LR et écolos) une révision complète du projet , tant les riverains et les commerçants sont enthousiastes devant cette conception de l'urbanisme qui fait honneur au pire des années 80. Celles et ceux qui ne sont pas des amoureux de Paris version Pompidou pourront signer la pétition lancée il y a quelques semaines sur le sujet : www.change.org/austerlitz. Pour comprendre le point de vue de ces réfractaires à une bétonisation massive : https://youtu.be/WsbBQMC2jxA

3.Posté par Maciek PIMKO le 11/04/2021 23:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Votre article ne rend pas la puissance du projet à sa juste mesure. On a l'impression d'une rénovation classique. Pourtant, excusez du peu: un bâtiment de 37 mètres de haut! 300 mètres de long! rien que pour les bureaux, 50.000m²! et les boutiques: 25.000m². Vous parlez de place de parking en moins, en réalité l'offre est massive de ce côté là aussi avec un total de 825 places, très majoritairement en rotatif. Ca fait bien 40 ans qu'on n'avait rien exprimé d'aussi ambitieux à cet endroit et croyez-moi: ce ne sont pas les élus locaux ni les commerçants du quartier qui vont réussir à nous arrêter. Ils sont bien gentils avec leurs histoires d'îlot de chaleur et d'équilibre du quartier mais on leur a mis 12 framboisiers sur le toit, ça va bien comme ça. Il faut vivre avec notre temps. On se comprend.

4.Posté par Jean-Marc Ferrat le 12/04/2021 13:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ramenons un peu de concret dans votre inventaire poétique. L'«immense panel d'opportunités» consiste en la valorisation de la parcelle par création de m² de bureaux (pour moitié) et de commerces (pour la moitié de ce qui reste) et de parkings et d'un hotel. Et dans une moindre mesure de logements.

Le plan local urbain fixe la hauteur maximale des constructions - les architectes du projet ont pousser jusqu'au bout de cette limite. Ne pouvant aller au-delà, ils posent des bacs de verdure à 37m et les renomment "ferme de cueillette", accessibles aux seuls techniciens qui les entretiendraient. Grace a cette astuce le toit de 10.000m² représente la moitié des 20.000m² de nature que nous annoncez. Au prix du m², qui pouvait espérer mieux?

Voyons ensuite les services rendus aux voyageurs: Il est curieux que vous ne citiez pas l'enquete publique, pourtant très claire à ce sujet: les services rendus aux voyageurs consistent essentiellement en une augmentation de l'offre commerciale à laquelle ils accèdent. La dépose minute et la dépose VTC sont par contre repoussées à l'extrémité de la parcelle A7A8. L'intermodalité ne change pas et la RATP n'est du reste pas partie prenante (et pour cause) de ce projet.

Il y aurait beaucoup de choses à dire, en non des moindres: par exemple sur la nouvelle voie de circulation que vous ne mentionnez seulement pas, et qui a terme reliera le bd Vincent Auriol au bd de l'Hôpital. Notons un oubli et une coquille sur vos visuels. L'oubli: vous n'y représentez pas les autocars, qui auront dans le cour Museum leur zone de dépose. Puis vous y représentez deux contrevenants, à savoir deux personnes à vélo, étant spécifié dans l'enquête publique que les cyclistes ne seront autorisés dans les deux cours de la gare que s'ils poussent leur vélo à la main.

Lisez donc le dossier de l'enquête publique, c'est passionnant.

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook