Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'américain XPO s'offre le transporteur français Dentressangle





Le 29 Avril 2015, par

Voilà encore une entreprise française qui s'envole vers l'étranger comme l'on fait une partie d'Alstom ou, plus récemment, Alcatel-Lucent. C'est au tour du transporteur français aux camions rouges Norbert Dentressangle d'accepter une offre de rachat de la part de XPO, transporteur américain, pour la coquette somme de 3,24 milliards d'euros. Et le gouvernement commence à craindre pour l'emploi.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
L'offre de XPO porte uniquement sur les 67% de capital que le fondateur du groupe, Norbert Destressangle, détient encore. Ainsi faisant, XPO prend le contrôle de la société de transports française avec une offre 36,7% plus élevée que le cours en Bourse à la clôture de la Bourse mardi 28 avril 2015 au soir. C'est dans un communiqué de presse commun que les deux sociétés ont annoncé l'accord qui fera une nouvelle fois battre pavillon étranger à un groupe français.

L'avenir des employés de Norbert Dentressangle, lui, est pour l'instant certain : le groupe XPO s'est engagé à maintenir l'emploi en France pendant 18 mois au minimum. Pour le reste on n'en sait rien mais le risque est de voir une nouvelle catastrophe sociale en France.

Surtout que le secteur du transport, en ce moment, n'est pas au beau fixe dans l'Hexagone avec la mise en liquidation de Mory Global et le plan social touchant 500 salariés annoncé chez Gefco.

Mais les choses pourraient également bien se passer car en rachetant Destressangle l'idée de XPO est de s'implanter en Europe, continent sur lequel le transporteur américain n'était pas encore implanté. Et avec les quelques 42 350 employés et les 662 sites que compte le transporteur français l'implantation est plus que réussie.

En 2014 Norbert Detressangle a enregistré un chiffre d'affaires en hausse à 4,7 milliards d'euros tandis que le groupe XPO avait doublé son chiffre d'affaires à 2,4 milliards de dollars. Mais si le premier engrange des bénéfices, le second est en perte.
 


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"




Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens















Rss
Twitter
Facebook