Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'américain XPO s'offre le transporteur français Dentressangle





Le 29 Avril 2015, par

Voilà encore une entreprise française qui s'envole vers l'étranger comme l'on fait une partie d'Alstom ou, plus récemment, Alcatel-Lucent. C'est au tour du transporteur français aux camions rouges Norbert Dentressangle d'accepter une offre de rachat de la part de XPO, transporteur américain, pour la coquette somme de 3,24 milliards d'euros. Et le gouvernement commence à craindre pour l'emploi.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
L'offre de XPO porte uniquement sur les 67% de capital que le fondateur du groupe, Norbert Destressangle, détient encore. Ainsi faisant, XPO prend le contrôle de la société de transports française avec une offre 36,7% plus élevée que le cours en Bourse à la clôture de la Bourse mardi 28 avril 2015 au soir. C'est dans un communiqué de presse commun que les deux sociétés ont annoncé l'accord qui fera une nouvelle fois battre pavillon étranger à un groupe français.

L'avenir des employés de Norbert Dentressangle, lui, est pour l'instant certain : le groupe XPO s'est engagé à maintenir l'emploi en France pendant 18 mois au minimum. Pour le reste on n'en sait rien mais le risque est de voir une nouvelle catastrophe sociale en France.

Surtout que le secteur du transport, en ce moment, n'est pas au beau fixe dans l'Hexagone avec la mise en liquidation de Mory Global et le plan social touchant 500 salariés annoncé chez Gefco.

Mais les choses pourraient également bien se passer car en rachetant Destressangle l'idée de XPO est de s'implanter en Europe, continent sur lequel le transporteur américain n'était pas encore implanté. Et avec les quelques 42 350 employés et les 662 sites que compte le transporteur français l'implantation est plus que réussie.

En 2014 Norbert Detressangle a enregistré un chiffre d'affaires en hausse à 4,7 milliards d'euros tandis que le groupe XPO avait doublé son chiffre d'affaires à 2,4 milliards de dollars. Mais si le premier engrange des bénéfices, le second est en perte.
 


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook