Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'ancien PDG de Disney revient à la tête de l'entreprise pour remplacer son ex-successeur





Le 21 Novembre 2022, par Olivier Sancerre

Surprise inattendue à la tête du groupe Disney : l'empire du divertissement a fait appel à Bob Iger, son ancien PDG, pour remplacer Bob Chapek qui lui avait succédé début 2020.


Une mission de deux ans pour une « croissance renouvelée »

On prend les mêmes et on recommence. Le conseil d'administration de Disney a décidé de replacer Bob Iger à la tête du mastodonte du divertissement, remplaçant ainsi Bob Chapek immédiatement. Le premier avait été le grand patron de l'entreprise de 2005 à 2020, avant d'être remplacé par le second il y a deux ans. Bob Chapek a dû gérer la crise sanitaire qui a provoqué la fermeture des parcs d'attraction du groupe. Il a également fait face aux difficultés du streaming.

Bob Iger est le « père » de Disney+, la plateforme de streaming qui doit devenir une source majeure de revenus pour l'entreprise. Si le nombre d'abonnés a grimpé en flèche (164 millions fin septembre), les profits ne sont pas au rendez-vous. En fait, ce sont plutôt des pertes abyssales que Disney doit éponger : 1,5 milliard d'euros partagés entre Disney+, Hulu et ESPN+.

Les difficultés du streaming chez Disney

Le conseil d'administration n'a pas donné la raison de ce remplacement soudain et effectif dès à présent. C'est tout juste s'il se contente de remercier Bob Chapek « pour les services rendus à Disney tout au long de sa carrière ». Il place en tout cas une forte attente pour Bob Iger qui, à 71 ans, a accepté un mandat de deux ans pour établir une nouvelle stratégie de « croissance renouvelée ». Il devra aussi veiller à se trouver un successeur.

« Au moment où Disney s’engage dans un cycle de transformation de l’industrie de plus en plus complexe, Bob Iger est particulièrement bien placé pour diriger la société pendant cette période charnière », a expliqué Susan Arnold, la présidente du conseil d’administration. Avec Bob Iger à sa tête, la capitalisation du groupe a été multipliée par cinq. L'action a dévissé de 40% depuis le début de l'année.



Tags : Disney

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook