Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L’attachement des Français à l’argent liquide ne se dément pas





Le 20 Mai 2019, par François Lapierre

L’argent liquide a de beaux devant lui, même si le paiement par carte ou via un smartphone est de plus en plus populaire. Ce n’est pas demain la veille que les Français n’auront plus de pièces ou de billets en poche.


Un sondage Ifop pour Brink’s France montre que les Français restent particulièrement attachés au liquide. 99% d’entre eux déclarent d’ailleurs toujours utiliser du cash : 86% des répondants préfèrent même ce mode de paiement pour tous les achats du quotidien. Les espèces sont massivement utilisées pour les achats de moins de 20 euros, selon cette étude : c’est le cas dans 69% des cas, un chiffre qui baisse toutefois de 2 points par rapport à 2017. Les Français ont en poche une moyenne de 42 euros en billets et pièces. Ils retirent de l’argent aux distributeurs automatiques de deux à trois fois par semaine, pour une moyenne de 79 euros.

Les Français ont un rapport intense avec le liquide : pour 77% d’entre eux, toutes les mesures visant à limiter l’usage du cash dans leur vie de tous les jours sont perçues comme « une atteinte aux libertés individuelles », rien de moins. Ainsi, plus de 8 personnes sur 10 se disent opposées à une disparition de l’argent liquide au profit d’autres moyens de paiement dématérialisés. Les espèces sont d’ailleurs la chose la mieux partagée entre les générations, 73% des moins de 35 ans s’opposent ainsi à la fin de l’argent liquide…

Les Français sont 78% à réclamer des pouvoirs publics qu’ils financent l’installation de distributeurs automatiques dans les communes rurales et dans les lieux où ces appareils sont susceptibles de disparaitre. 26% sont même prêts à payer une commission de 0,50 euro sur chaque retrait pour maintenir un distributeur. Cet attachement n’a cependant pas empêché le paiement par carte bancaire d’atteindre de nouveaux records année après année.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook