Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'avenir s'assombrit pour Twitter





Le 6 Octobre 2016, par

Twitter ne sait plus à qui se vendre. Le réseau social, en grande difficulté depuis plusieurs mois, intéresse beaucoup moins les acheteurs que prévu. Les investisseurs paniquent…


La rumeur annonçait que de grands groupes, comme Google, Disney, voire Apple s'intéressaient au dossier Twitter. Malheureusement, les deux premiers auraient renoncé à enchérir pour emporter le morceau, quant au créateur de l'iPhone, il est très improbable qu'il fasse une offre. Twitter a demandé aux éventuels acheteurs de déposer leurs propositions dans les deux semaines, afin de prendre une décision à la fin du mois.

Google était un des principaux prétendants à l'acquisition du réseau social, et industriellement parlant, cela a du sens : le moteur de recherche est encore un nain dans ce domaine face à Facebook ou Snapchat. Mais voilà, le groupe n'est pas allé plus avant pour le moment. Un autre sérieux candidat à l'achat est Salesforce, mais les actionnaires ont fait comprendre qu'ils n'étaient pas d'accord avec cette stratégie.

L'action de Twitter en a donc pris un coup : elle a dévissé de près de 20% ce jeudi 6 octobre ; la capitalisation de l'entreprise est d'un peu plus de 14 milliards de dollars. Une proie de plus en plus facile pour quiconque aurait des envies d'acquisitions. Mais il faudra remettre à plat la manière de fonctionner de Twitter, qui ne parvient pas à engranger d'argent malgré 313 millions d'utilisateurs actifs mensuels chaque mois.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : twitter

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook