Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'aventure chinoise des utilitaires Renault pourrait prendre fin





Le 10 Septembre 2021, par La rédaction

Renault a l'intention de mettre fin à l'aventure chinoise de ses utilitaires. La coentreprise montée avec le groupe public chinois Brilliance pourrait s'arrêter prochainement.


Coentreprise en difficulté

Le groupe Renault pourrait se désengager un peu plus de Chine. L'an dernier, le constructeur français a mis fin à la coentreprise détenue avec Dongfeng Motor Group pour la production de véhicules de tourisme. Et maintenant, Renault semble abandonner le segment des utilitaires. La société serait en effet en discussions avancées avec Brilliance pour mettre un terme à la coentreprise Renault Brilliance Jinbei Automotive (RBJAC) spécialisée dans ce secteur.

Cette coentreprise a été créée en 2017 pour produire des utilitaires dans la province du Liaoning. Une des ambitions des deux sociétés était de concevoir des fourgonnettes électriques. À l'heure actuelle, Renault ne souhaite pas commenter les « spéculations de marché ». Néanmoins, le constructeur explique que RBJAC est « toujours confrontée à des difficultés », malgré la mise en œuvre d'un « plan de transformation en juin 2020 et le soutien des deux actionnaires ».

Pas d'engagement sur des investissements

Renault et Brilliance ont ainsi « apporté un grand soutien à RBJAC et sont en discussion régulière concernant le développement futur de la société », avance le groupe français. Pas un mot du côté de Brilliance, cependant Les Echos indiquent que le groupe public n'a pris aucun engagement sur de nouveaux investissements dans la coentreprise. Les actionnaires seraient prêts à placer RBJAC en faillite.

Que ce soit pour les véhicules de tourisme ou les utilitaires, le marché chinois s'est révélé particulièrement difficile à percer pour les constructeurs étrangers. Néanmoins, Renault cherche toujours sa place en Chine, le plus important marché au monde pour l'automobile. Au mois d'août, l'entreprise a ainsi noué un partenariat avec Geely Holding Group pour mettre au point des voitures hybrides à destination des clients chinois et sud-coréens.



Tags : renault

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook