Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'eau en bouteille plus populaire que les sodas





Le 13 Janvier 2016, par

L'eau en bouteille a la cote auprès des Français, qui pour la première fois, ont dépensé plus d'argent dans cette eau que dans les sodas, explique Danone aux quotidien Les Echos.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Sur le marché des boissons sans alcool, l'eau en bouteille a représenté une part de 21% en 2015, un chiffre en hausse de 5,4% par rapport à 2014. Sur les onze premiers mois, le secteur a pesé 2,2 milliards de dollars. Et il y a de la marge pour la croissance, puisque 51% des Français consomment de l'eau en bouteille : il en reste 49% à convaincre…

Parmi les explications de ce phénomène, on peut avancer la « taxe soda », instaurée en 2012 et dont les effets sur les ventes se font toujours plus ressentir. L'année 2015 a aussi été particulièrement clémente au niveau de la météo…

Par ailleurs, le marché est en France animée par la marque Cristalline, qui s'est fait une spécialité de l'eau bon marché : la concurrence est obligée de suivre, ce qui tire les prix de la bouteille vers le bas. Les consommateurs s'y retrouvent, puisqu'ils achètent plus d'eau en bouteille. Enfin, les acteurs du marché font preuve d'une grande créativité en multipliant les innovations et les produits segmentés : pour les enfants, les seniors, les femmes actives…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : eau

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook