Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L’éducation, l’un des grands enjeux de l’élection présidentielle américaine





Le 22 Janvier 2024, par Flore Kayl

Aux États-Unis, les enjeux de la guerre culturelle dans l’éducation sont importants : pour les Républicains, c’est la place des parents dans l’éducation de leurs enfants qui est au cœur des débats. La fameuse loi floridienne surnommée « Don’t Say Gay » s’appelle en réalité Loi Droits des parents dans l’éducation. Objectif : redonner aux parents leur mot à dire dans ce qui se passe à l’école, en l’occurrence par rapport à l’exposition des enfants aux sujets de changement de genre et d’orientation sexuelle. D’après Ron DeSantis, 70% des Floridiens seraient en faveur de la loi, qui a inspiré de nombreux autres États américains.


Les droits des minorités

Pour les Démocrates, l’enjeu de ces élections présidentielles est la place des minorités ethniques et LGBTQ à l’école, et par extension leur liberté d’expression sur les campus. La réforme de l’éducation menée par Ron DeSantis en 2023 lui a permis de supprimer tous les départements et programmes dits DEI (Diversity, Equity, Inclusion) des services administratifs des universités publiques floridiennes, arguant que les deniers des citoyens seront mieux utilisés pour des enseignements scolaires que sur des sujets politiques et discriminatoires. Là encore, cette initiative a été copiée dans tous les États américains et des projets de loi ont été déposés.

Rappelons que Ron DeSantis est contre la discrimination positive, qui par ailleurs a été supprimée par la Cour Suprême en juin dernier : l’origine ethnique ne peut désormais plus être utilisée comme un facteur de sélection dans le processus d’admission des universités américaines.

L’éducation façon Gabriel Attal

La mode est à la fermeté : que ce soit par rapport aux abayas, aux élèves radicalisés, ou à la volonté de redonner le dernier mot aux enseignants sur les redoublements et le retour de l’uniforme à l’école, sa détermination à remettre de l’ordre dans les établissements scolaires français est clairement affirmée.
 

L’Association Parents Vigilants d’Éric Zemmour

Par ailleurs, l’Association Parents Vigilants, fondée en septembre 2022 par Éric Zemmour, s’inspire directement de Moms for Liberty (Les mères pour la liberté), une association floridienne qui était soutien de Ron DeSantis en 2022. Créée en 2021, elle se déploie actuellement sur tout le territoire américain. Son objectif est simple : « Stop Woke ».  Ces mères de famille américaines sont très engagées et briguent des postes dans les élections des académies scolaires, influençant ainsi les cursus et luttant contre les « dérives gauchistes et LGBTQ » dans les écoles.

Aucune surprise donc que Parents Vigilants dénonce l’idéologie woke, l’islamisme et la « propagande gauchiste ». « Empêcher de militer, mais pas d’enseigner », voilà ce que souhaite Éric Zemmour, faisant ainsi écho à Ron DeSantis qui déclare : « Education, not endoctrination » (l’éducation, mais l’endoctrinement). La proximité des éléments de langage ne fait pas de doute : l’influence de Ron DeSantis a traversé les frontières. L’Association Parents Vigilants revendique 60 000 membres et 3 500 représentants élus aux élections de parents d’élèves d’octobre 2023 (chiffres invérifiables).




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook