Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'équipementier automobile GM&S toujours en sursis





Le 23 Juin 2017, par

GM&S, l'équipementier automobile de La Souterraine dans la Creuse a gagné un répit : le tribunal de commerce de Poitiers a en effet accordé un délai pour trouver un repreneur.


Mais ce délai est extrêmement serré : huit jours seulement pour dénicher la perle rare. Un pari qu'il sera bien difficile de réussir, étant donné l'absence de proposition ferme de reprise malgré le soutien du ministère de l'Économie. Les 277 salariés de GM&S restent donc suspendus aux négociations en cours.

 

Un seul repreneur s'est en fait signalé, l'emboutisseur GMD. Mais si ce dernier n'a pas déposé d'offre ferme, il a tout de même montré qu'il souhaitait continuer à discuter. Sans garantie de reprendre tous les effectifs... Du côté des pouvoirs publics, on continue de se démener pour obtenir des commandes et des investissements de la part des deux principaux clients de GM&S, le groupe PSA et Renault.

 

Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie, a annoncé qu'il contacterait les deux constructeurs automobiles en début de semaine pour les convaincre de s'engager sur le long terme auprès de l'équipementier. Ces engagements permettront de muscler le carnet de commandes, ce qui permettrait d'attirer plus facilement un repreneur. Mais Renault et PSA ont déjà promis des commandes supplémentaires...



Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : gm&s

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook