Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L’exil fiscal dû à l'ISF a coûté 23,8 milliards d'euros à la France





Le 7 Février 2019, par Paul Malo

En dix ans, la France a perdu 4.578 assujettis à l'ISF représentant un actif net imposable de 23,8 milliards d'euros.


Des départs en forte hausse depuis 2012

Royaume-Uni, Etats-Unis, Suisse, Belgique… Ce ne sont pas que des destinations de vacances. Ce sont surtout les destinations préférées des exilés fiscaux français. Ces dix dernières années, les départs de redevables de l'ISF ont été, chaque année, trois à six fois plus nombreux que les retours. Ainsi, la France a perdu 4.578 assujettis à l'ISF, soit un actif net imposable de 23,8 milliards d'euros.

Les départs ont commencé à augmenter fortement en 2012, au moment du choc fiscal décidé sous François Hollande. Selon la dernière édition du rapport transmis par Bercy au Parlement recensant les départs de riches contribuables, les expatriations se maintiennent à un niveau élevé en 2016, avec 3.990 ménages déclarant plus de 100.000 euros ayant quitté le territoire. Ce sont là les dernières données disponibles, car il faut deux ans à l'administration pour constater le départ d'un contribuable.





1.Posté par Fyma Francis le 09/02/2019 16:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les plus gros patrimoines sont partis dès 1989 : ils ont été évalués entre 100 et 260 milliards d'euros.
Ces 10 dernières années, ce sont de "petits" patrimoines qui partent, les gros patrimoines étant partis depuis longtemps.....

2.Posté par Fyma Francis le 09/02/2019 16:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Erreur de ma part, avec mes excuses : 1981 et non 1989

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook