Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'hôtellerie en difficulté face aux conflits sociaux





Le 21 Avril 2018, par

L'hôtellerie ressent les grèves du printemps, en particulier en province. Le cabinet MKG Consulting a en effet relevé un ralentissement très net sur la première quinzaine du mois d'avril.


Le secteur de l'hôtellerie pourrait ne pas connaitre la même bonne fortune au printemps qu'au premier trimestre, où le taux d'occupation avait augmenté de 2 points par rapport aux trois premiers mois de 2017. Le cabinet MKG Consulting a mesuré un taux d'occupation qui a nettement ralenti durant les deux premières semaines du mois d'avril, en particulier en dehors de Paris et de la région parisienne. Les baisses les plus fortes du taux d'occupation correspondent en fait aux périodes de grève qui secouent la SNCF et donc, les transports qui permettent aux touristes de se rendre en région.

L'Ile-de-France n'est pas du tout touchée par les mouvements sociaux : les 17 premiers jours d'avril ont vu la fréquentation des hôteliers progresser de 5 points, avec une amplitude prononcée en fonction des jours de grève (+3,4 points durant ces journées, +6 point en dehors). Ce n'est pas le cas dans les régions, où les hôtels accusent des chutes de leur taux de fréquentation, qui sont encore plus importantes durant les jours de grève. Globalement, pour la province, le bilan de ces deux premières semaines d'avril n'est donc pas brillant.

Les réservations annulées ou reportées sont surtout le fait des voyageurs français, relève le cabinet. Les déplacements sont rendus plus difficiles, ce qui affecte en priorité les résidents du pays. La durée inhabituelle du conflit, s'il devait arriver à son terme fin juin, devrait affecter encore plus l'hôtellerie. Mais peut-être que d'ici là, les différentes parties auront trouvé une solution.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : tourisme

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook