Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'huile de friture ne pourra pas être utilisée comme carburant





Le 19 Août 2022, par François Lapierre

L'huile de friture ne pourra pas servir de carburant, a jugé le Conseil constitutionnel qui examinait le projet de loi sur le pouvoir d'achat. Les écologistes promettent de revenir à la charge.


Une mesure retoquée

Il y a quelques jours, le Conseil constitutionnel rendait son avis sur l'article 20 de la loi sur le pouvoir d'achat qui comprenait, entre autres mesures, de pouvoir utiliser l'huile de friture comme carburant. Le dispositif n'a aucun lien, « même indirect », avec les dispositions de l'ensemble de l'article, ont retoqué les Sages et pour cause : ce dernier autorise les transporteurs routiers de marchandises à indexer les tarifs de leur prestation sur les prix des énergies.

Rien à voir donc, au grand dam des écologistes qui ont inscrit cette mesure en pure perte. Julien Bayou, le secrétaire national d'EELV et président du groupe écologiste à l'Assemblée nationale, conteste l'argument du Conseil constitutionnel mais il n'a pas d'autre choix que de se plier au jugement de l'institution. Il promet toutefois de remettre le sujet sur le tapis à l'occasion du projet de loi de finances 2023 où il est possible de modifier le code des Douanes.

Revenir à la charge

Contrairement à d'autres pays européens (dont l'Allemagne), l'huile de friture ne peut pas être utilisée légalement en France car elle ne fait pas partie des carburants homologués. Pourtant, « mieux vaux dépendre des baraques à frites que des monarchies pétrolières, ne pas faire des courbettes à Mohammed ben Salmane et ne pas dépendre du gaz de schiste américain », a répliqué Julien Bayou. En pure perte.

On peut obtenir 8 litres de carburant à partir de 10 litres d'huiles usagées, ce qui permet au passage de rejeter jusqu'à 90% d'émissions de gaz à effet de serre en moins qu'un diesel. Localement, des automobilistes utilisent des méthodes artisanales pour raffiner l'huile de friture, mais pour le moment cette pratique ne pourra pas être légalisée.



Tags : carburant

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook