Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'impôt sur la fortune immobilière a moins rapporté en 2020, mais c'est un trompe l'œil selon Bercy





Le 13 Juillet 2021, par François Lapierre

L'impôt sur la fortune immobilière, qui a remplacé l'impôt de solidarité sur la fortune, a rapporté environ 500 millions d'euros de moins en 2020 que l'année précédente. Une situation normale, comme l'a expliqué Bercy.


1,56 milliard d'euros en 2020

Avec 1,56 milliard d'euros collectés en 2020, l'impôt sur la fortune immobilière (IFI) a moins rapporté qu'en 2019 où Bercy avait engrangé 2,1 milliards d'euros. Ces 500 millions d'euros de différence sont le résultat de rattrapages qui ont été effectués en 2019, explique Olivier Dussopt, le ministre délégué en charge des Comptes publics. Durant cette année, les rentrées incluaient en effet des sommes provenant de l'ancien impôt de solidarité sur la fortune (ISF) et d'autres dues au titre de l'IFI des années précédentes.

« Si l'on ne regarde que les sommes dues au titre de chaque année, les recettes sont bien en progression, passant de 1,49 milliard en 2019 à 1,56 milliard en 2020 », explique-t-il à La Croix. Dans l'un ou l'autre cas, on est en tout cas très loin de ce que rapportait l'ISF, dont les recettes tournaient autour de 4 milliards d'euros par an. Mais pour Olivier Dussopt, l'IFI n'est pas « un cadeau fait aux riches ».

Attractivité de la France

« L'objectif de la réforme de la fiscalité du capital était d'avoir une fiscalité plus proche des standards internationaux et d'inciter à l'orientation de l'épargne vers des placements plus productifs », défend-t-il. La réforme de l'IFI a aussi permis à la France de gagner son statut actuel de pays le plus attractif de la zone euro, soutient le ministre. « Elle contribue aussi à l'accélération du retour de contribuables français partis à l'étranger ».

Bref, ce qui est perdu d'un côté est gagné de l'autre… Olivier Dussopt a aussi indiqué qu'il y avait une « grande hétérogénéité des contribuables assujettis à l'ISF, un quart seulement a un patrimoine (immobilier) supérieur à 2,5 millions d'euros ». Dans le détail, ce sont plus de 143.000 foyers qui ont adressé une déclaration d'IFI l'an dernier, soit 3% de plus que l'année précédente. 




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook