Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'impôt sur la fortune immobilière rapporte plus que prévu





Le 2 Août 2018, par

L'impôt sur la fortune immobilière, qui remplace depuis janvier l'impôt sur la fortune, va rapporter plus que prévu, d'après Les Echos. Le fruit de ce nouvel impôt va permettre aux caisses de l'État de recevoir un peu plus d'un milliard d'euros pour cette année.


Pour sa première année d'existence, l'impôt sur la fortune immobilière (IFI) va rapporter plus que prévu ; le ministère de l'Économie avait ainsi estimé des revenus de l'ordre de 850 millions d'euros dans le projet de loi de finances 2018. Finalement, c'est plus d'un milliard d'euros qui seront encaissés au titre du remplaçant de l'ISF. Selon les premiers chiffres de Bercy, environ 120 000 ménages ont déclaré un IFI, soit trois fois moins qu'à l'époque de l'ISF.

Ce chiffre de 120 000 tombe à peu de choses près au milieu de la fourchette des estimations du nombre de déclarants de la direction générale des finances publiques (90 000 déclarations) et du gouvernement (150 000). Le montant récolté auprès de ces contribuables étant plus important que prévu, voilà qui mettra peut-être un point final au débat qui agitait les oppositions : pour la gauche, le remplacement de l'ISF par l'IFI avait été présenté comme un « cadeau pour les riches ». La droite voulait une suppression totale de l'ISF…

Cette réforme coûtera en tout cas moins de 3 milliards d'euros aux caisses de l'État. En 2017, les revenus tirés de l'ISF avait généré des recettes de 4 milliards d'euros. L'avenir dira si comment les contribuables vont intégrer l'IFI dans leurs déclarations d'impôts. Certains pourraient ainsi être tentés de revoir à la baisse la composition de leur patrimoine en réduisant la part dévolue à l'immobilier, et ainsi payer moins d'IFI.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : ifi

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook