Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'indemnité carburant à partir du 1er octobre





Le 8 Juillet 2022, par Olivier Sancerre

L'indemnité carburant que le gouvernement veut mettre en place pour soutenir les automobilistes va remplacer progressivement la remise de 18 centimes à la pompe. Elle devrait être mise en œuvre à partir du 1er octobre.


Remplacement progressif de la remise

La flambée des prix à la pompe a obligé le gouvernement à faire un premier geste, celui de la remise de 18 centimes d'euro du litre qui devrait se poursuivre tout au long de l'été et probablement au-delà. Mais l'exécutif voulait faire quelque chose de plus spécifique à destination des automobilistes qui n'ont pas d'autre choix que de prendre le volant pour aller travailler. Cette « indemnité carburant » a été détaillée par Bruno Le Maire.

Le ministre de l'Économie a annoncé au micro d'Europe 1 que cette mesure va être mise en place « dès le 1er octobre ». Elle remplacera « très progressivement » la remise sur le carburant. Un rabais qui va être ramené de 18 à 12 centimes, puis à 6 centimes. Ensuite, c'en sera terminé et seule l'indemnité carburant restera en place. Celle-ci ne concernera donc pas l'ensemble des automobilistes, comme c'est le cas de la remise.

Quel coût pour les finances publiques ?

Pour en bénéficier, il faudra simplement le déclarer sur le site de la direction générale des finances publiques. Le locataire de Bercy explique que « si votre domicile et votre lieu de travail sont très éloignés ou que vous êtes par exemple itinérant parce que vous êtes aide-soignante », alors il sera possible de se déclarer comme « gros rouleur » et ainsi toucher l'indemnité supplémentaire. Celle-ci a pour vocation de « couvrir quasiment l'intégralité [des] frais de carburant » induits par la hausse des prix.

Selon Bruno Le Maire, cette aide va représenter un coût de 2 milliards d'euros par an : c'est bien moins que les 800 millions par mois de la remise carburants. « C'est bien la preuve que nous ne voulons pas du quoi qu'il en coûte. Nos finances publiques ne nous le permettent pas », ajoute-t-il.



Tags : carburant

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook