Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'inflation a légèrement décéléré en 2023





Le 15 Janvier 2024, par Aurélien Delacroix

L'inflation en France a connu un ralentissement en 2023, avec une moyenne annuelle de 4,9 %, une légère diminution par rapport à 2022. Cette évolution intervient dans un contexte marqué par la guerre en Ukraine et les problématiques post-Covid-19.


Signes de ralentissement de l'économie française

L'année 2023 en France a été marquée par une baisse relative de l'inflation, qui s'est établie à 4,9 %. Bien que cette tendance marque un ralentissement par rapport aux 5,2 % de 2022, les prix continuent d'augmenter. Cette situation, rappelée par l'Insee, survient après un pic historique de 6,3 % en février 2023, le plus élevé depuis quatre décennies. La crise sanitaire mondiale et les répercussions de la guerre en Ukraine ont été des facteurs clés dans cette évolution.

Le secteur de l'énergie, en particulier, a connu des variations significatives. Après une forte hausse des prix, notamment ceux des produits pétroliers et du gaz, une décélération a été observée en 2023. Les prix de l'énergie ont augmenté de 5,6 %, contre 23,1 % l'année précédente. Cette évolution est principalement due à la baisse des prix des produits pétroliers et à un ralentissement dans le secteur du gaz. En revanche, la facture d'électricité a connu une augmentation, passant de 7,4 % à 12,9 %.

L'Insee a également noté un ralentissement dans le secteur de l'alimentation, avec une hausse de 7,2 % en 2023, contre 7,7 % en 2022. Cependant, certains produits alimentaires, tels que le pain, la viande, et les produits laitiers, ont connu des augmentations significatives. L'augmentation des prix des produits frais a été particulièrement notable, avec une hausse de 8,8 %.

L'inflation pèsera toujours lourd en 2024

L'Insee prévoit une poursuite de cette tendance en 2024, avec une inflation attendue à 2,6 % en juin. Ces prévisions s'inscrivent dans un contexte où le ministre de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire, a reconnu que les prix ne retrouveraient pas leur niveau d'avant-crise. Il a également mis en avant l'impact de la transition énergétique sur les coûts. Cette situation affecte diversement les ménages, avec un impact plus significatif sur les plus âgés et les plus modestes.

La Banque de France, de son côté, prévoit une moyenne annuelle de 5,7 % en 2023, avant une baisse à 2,5 % en 2024. Ces prévisions reflètent les efforts de la Banque Centrale Européenne pour maîtriser l'inflation. Toutefois, des risques géopolitiques, tels que les tensions au Proche-Orient et la guerre en Ukraine, demeurent des facteurs d'incertitude.



Tags : inflation

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook