Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'inflation à près de 6% au mois d'août





Le 16 Septembre 2022, par La rédaction

L'inflation a bel et bien reculé au mois d'août, comme l'a confirmé l'Insee. Néanmoins, elle reste à un niveau très élevé et il faudra attendre encore de longs mois avant d'enregistrer un net reflux.


Décélération de l'inflation

L'inflation a légèrement reculé au mois d'août. L'Insee l'a mesuré finalement à 5,9% sur un an, après une révision à la hausse (de 0,1 point) en fin de mois pour prendre en compte « le ralentissement moins marqué des prix de l'énergie et l'accélération plus soutenue des prix de l'alimentation ». Malgré tout, la hausse des prix a été moins soutenue qu'en juillet où elle s'affichait à 6,1%.

L'inflation selon l'indice harmonisé, qui permet les comparaisons au niveau européen, s'établit à 6,6%. Là aussi, le chiffre a été revu à la hausse de 0,1 point par rapport aux prévisions. Mais d'un mois sur l'autre, l'inflation recule effectivement : « Cette légère baisse de l'inflation résulte du ralentissement des prix de l'énergie (+22,7% sur un an en août après +28,5% en juillet) notamment ceux des produits pétroliers (+28,7% après +39,0%) », détaille l'institut des statistiques.

5,3% d'inflation prévu en 2022

En revanche, les prix de l'alimentation s'accélèrent à +7,9% en août, après +6,8% en juillet. Ce sont en particulier les fruits frais, la viande, les produits laitiers, le pain et les boissons qui ont subi une hausse de leurs prix le mois dernier. Par contre, les légumes et les poissons frais ont enregistré une augmentation moins rapide entre les deux mois. Les prix des produits manufacturés subissent eux aussi une hausse : +3,5% en août, après +2,7% en juillet. 

« Nous n'attendons pas d'amélioration sur le front de l'inflation avant le courant de l'année 2023 », a rappelé Bruno Le Maire cette semaine, qui a expliqué que la suppression progressive des aides au pouvoir d'achat allait entraîner une inflation élevée en décembre, janvier et février. Le gouvernement prévoit désormais une hausse des prix de 5,3% pour 2022, un chiffre en hausse de 0,3 point par apport aux précédentes prévisions.



Tags : inflation

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook