Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'inflation est repartie à la hausse en décembre 2023





Le 5 Janvier 2024, par François Lapierre

La France a clôturé l'année 2023 avec une légère hausse de son taux d'inflation, marquée principalement par l'augmentation des coûts de l'énergie et des services. Cette évolution suscite des interrogations quant à la stabilité économique future du pays, malgré des prévisions optimistes de l'Insee et de la Banque de France.


Hausse modeste de l'inflation

Selon les données provisoires publiées par l'Insee, l'inflation en France a enregistré une légère hausse en décembre 2023, atteignant 3,7 % sur un an, contre 3,5 % en novembre. Cette augmentation est principalement attribuée à l'escalade des prix de l'énergie et des services. En effet, les prix de l'énergie ont connu une augmentation significative de 5,6 % sur un an en décembre, comparé à 3,1 % en novembre. De même, les coûts des services ont augmenté de 3,1 %, après une hausse de 2,8 % le mois précédent.

Malgré cette tendance générale à la hausse, certains secteurs ont montré des signes de ralentissement. Les prix de l'alimentation, qui avaient été le principal moteur de l'inflation en 2023, ont continué à ralentir, avec une hausse de 7,1 % en décembre contre 7,7 % en novembre. Cependant, les prix des produits frais ont emprunté un chemin différent, augmentant de 8,8 % en décembre après 6,6 % en novembre. Les prix des produits manufacturés ont également ralenti, s'établissant à +1,4 % en décembre sur un an, après +1,9 %.

Des prévisions malgré tout encourageantes

Face à cette situation, les prévisions de l'Insee et de la Banque de France apportent une lueur d'espoir. L'Insee s'attend à une inflation moyenne annuelle de 4,9 % en 2023, après 5,2 % en 2022, et à un taux de 2,6 % sur un an en juin 2024. D'un autre côté, la Banque de France prévoit une inflation moyenne annuelle de 5,7 % en 2023, qui devrait chuter à 2,5 % en 2024.

Ces chiffres, bien que légèrement divergents, suggèrent une tendance à la stabilisation de l'inflation dans les années à venir. Cette perspective est cruciale pour l'économie française, qui a été secouée par les répercussions du Covid-19 et de la guerre en Ukraine. Bruno Le Maire avait précédemment estimé que la crise inflationniste était passée en France, mais que le niveau d'inflation resterait « un peu plus élevé » qu'avant la crise, en partie à cause de la transition énergétique.



Tags : inflation

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook