Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'inflation se fait sentir dans le chariot des courses





Le 4 Mai 2022, par Olivier Sancerre

Les consommateurs qui ont commencé à ressentir le poids de l'inflation sur leur pouvoir d'achat dans les grandes surfaces. Alors que la hausse des prix était éparse, cette fois elle s'applique à l'ensemble des produits.


Une inflation sur tous les produits

Depuis quelques mois, les consommateurs doivent faire très attention à leur chariot de supermarché : les prix de certains produits ont en effet commencé à flamber. Mais selon la société d'analyses et d'études de marché IRI relayée par la publication spécialisée LSA, cette progression dans les étiquettes est généralisée. L'inflation des prix a atteint 2,89% au mois d'avril sur un an, contre 1,49% en mars et 0,58% en février.

Et l'inflation est encore plus élevée sur les produits alimentaires, elle franchit en effet le seuil des 3% (3,01%). Ces mesures reposent sur les produits réellement achetés par les consommateurs, et non pas sur des relevés de prix. Certains produits connaissent des hausses encore plus importantes que d'autres : c'est le cas des pâtes alimentaires (+15,31%), des viandes surgelées (+11,34%), des farines (+10,93%) ou encore des huiles qui augmentent de 9,98% et des moutardes (+9,26%).

Flambée des prix

Les catégories de papier, comme l'essuie-tout ou le papier toilette, progressent eux aussi autour de 6%. En fait, ce sont 90% des catégories de produits qui sont touchés par une hausse des prix, relève IRI. Et cette inflation ne devrait pas s'arrêter en si bon chemin. Les négociations entre distributeurs et industriels prévoient une hausse des prix de 3%. Mais les négociations, terminées mi-mars, devraient reprendre pour refléter la réalité d'une inflation galopante.

On s'attend ainsi à une augmentation moyenne des prix de 5% au début de l'été. Dans ce contexte, certains produits parviennent tout de même à tirer leur épingle du jeu en affichant une baisse de leur prix. C'est le cas pour le jambon, avec -1,32% en avril, les couches culotte (-1,56%) et des apéritifs anisés type Ricard, avec un recul de 2,87%.



Tags : inflation

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook