Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L’onctueux





Le 8 Janvier 2024, par Carole Gaillard & Nicolas Lerègle


Image PxHere
Image PxHere
 Aristote distingue dans les saveurs le doux, l’amer, l’onctueux, le salé, l’aigre, l’âpre, l’astringent et l’acide. En 1751, Linné discerne 10 qualités gustatives, l'humide, le sec, l'acide, l'amer, le gras, l'astringent, le sucré, l'aigre, le muqueux et le salé. Aujourd’hui l’unami a remplacé le muqueux qui n’a pas grand-chose avec le goût de même que l’astringent. Qu’elles soient aimées ou non ces saveurs sont universelles et peuvent être associées de façon intéressante à des sons et bien entendu à des alliances entre un cigare et le verre l’accompagnant.

Auguste Escoffier dont la pensée et les recettes irriguent et inspirent les plus grands chefs de la planète a su maitriser l’onctueux. Et, la musique fut souvent la source de son inspiration pour ses recettes qui ont su traverser le temps. Qui n’a jamais succombé à l’onctueux d’une pêche Melba créée en l’honneur de la cantatrice éponyme ou d’une poire Belle-Hélène inspirée de l’œuvre de Jacques Offenbach, quant aux crêpes Suzette, encore une de ses créations, elle doit son nom à une actrice de la comédie française proche alors du futur roi d’Angleterre Edouard VII.

On le voit l’onctueux et l’art lyrique ou dramatique ont souvent fait bon ménage. Mais l’onctueux n’est pas que gustatif il peut parfois être teinté négativement ainsi de l’onctuosité d’un interlocuteur qui peut être vue comme le signe avant-coureur d’une mauvaise intention. Mais ne retenant que le positif de l’onctueux. On ferme les yeux et on voit une sauce blanche venant apprêter une blanquette, une béarnaise accompagnant l’entrecôte ou, bien évidemment, d’un chocolat fondu bien épais venant habiller une poire pochée prête à être dégustée mais qui pourrait prendre froid au contact de la glace à la vanille. Une musique onctueuse doit procurer les mêmes sensations qu’une crème mais sans le coté épais ou gras qui la caractérise souvent.

L’onctueux est une variation jouant sur différents thèmes pour obtenir un résultat final harmonieux et délicieux. Les Variations Diabelli de Beethoven par Claudio Arau et les Variations Goldberg de Bach interprétées par Glenn Gould (avec une préférence pour l’enregistrement de 1981) offrent cette onctuosité qui vous plonge dans une béatitude propice à savourer un cigare avec un breuvage dans une association qui devra avoir l’onctuosité pour ligne directrice et être ainsi une variation sur l’épicurisme qui peut s’attacher au moment présent vécu comme s’il devait être le dernier.

Alors je vous suggère un Bas Armagnac Hors d’Age de la Maison Castarède car ce Bas Armagnac  est le fruit d’un assemblage de millésimes dont le plus jeune à 20 ans de vieillissement en fût de chêne ce qui va lui amener cette fameuse onctuosité qui se voit déjà à sa magnifique robe jaune or ambrée, se hume à son nez puissant et chaleureux associant des notes de fruits et d’épice, qui se savoure sur cette bouche charnue, sensuelle et ample emplie de tanins si fondus et qui s’exprime magnifiquement sur ses parfums de fruits confits et d’écorce d’agrume confite.

Un Bas Armagnac généreux, gouleyant et beurré doté d’une palette aromatique exceptionnelle à déguster avec un Trinidad pour sa puissance et son gras ou pourquoi pas avec un merveilleux Cohibé pour son charme, sa délicatesse et sa sensualité.

Samara Joy ou le jazz fait carpe diem
Carole Gaillard fondatrice de « Chais Elles » une boutique de vins en ligne www.chais-elles.fr
Nicolas Lerègle, avocat au barreau de Paris et amateur de barreaux… de chaise


Vitis & Volutes



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook