Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L'opérateur de la Bourse de Hong Kong veut avaler celui de Londres





Le 11 Septembre 2019, par François Lapierre

La Bourse de Londres, une des plus importantes places financières au monde, sera-t-elle un jour contrôlé par la Bourse de Hong Kong ? C'est la proposition faite par l'opérateur de la place asiatique.


Hong Kong Exchanges and Clearing (HKEX), l'opérateur de la Bourse de Hong Kong, a levé le voile sur un projet de grande ampleur : acheter le London Stock Exchange Group, qui gère la Bourse de Londres et de Milan. Une transaction à hauteur de 29,6 milliard de livres, environ 33 milliards d'euros. Laura Cha, la présidente de HKEX, explique dans le communiqué que ce rapprochement représente une « opportunité stratégique très convaincante » qui donnerait naissance à un « groupe mondial d'infrastructures de marché », en réunissant les opérateurs des deux plus grandes places financières en Europe et en Asie. Après Tokyo et Shanghai, le centre financier de Hong Kong et le troisième plus important en Asie. 

HKEX met en avant les synergies « significatives » entre les deux opérateurs qui présentent une « complémentarité géographique forte ». Hong Kong Exchanges and Clearing aurait l'intention de migrer plusieurs de ses plateformes à Londres, dont celles de négociation et de compensation. Par ailleurs, l'opérateur de Hong Kong fait valoir son rôle à Londres, où il gère le London Metal Exchange depuis 2012.

L'offre surprise de HKEX transformerait la nouvelle entité en leader incontournable des infrastructures de marchés ; de plus, l'opération rapprocherait la City de son homologue de Hong Kong. Mais le projet porte aussi en lui des inquiétudes, notamment vis à vis du pouvoir chinois. Car la HKEX est contrôlé par le gouvernement de Hong Kong, et donc de plus en plus par les autorités chinoises. Si l'offre est acceptée par l'opérateur anglais, elle devra obtenir les feux verts des régulateurs outre Manche.



Tags : Bourse

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"




Les entretiens du JDE

Madelin ou domino ?

L’esprit guerrier des soignants nous sauvera,

Pourrons-nous compter sur les banques ?

#Polanski : l’humiliation de Polanski dessert les femmes !

L’immédiateté et la viralité de l’information ont provoqué des changements radicaux dans nos comportements

Pourquoi l’éco sera pire que le franc CFA.

Alexis Duval, Tereos : « l’avenir de l’industrie sucrière européenne passe par une stratégie internationale »

Nous avons souhaité créer un magazine africain réellement indépendant












Rss
Twitter
Facebook