Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

LVMH s'interroge sur l'acquisition de Tiffany





Le 4 Juin 2020

Le groupe de luxe LVMH pourrait finalement ne pas s'emparer du joaillier américain Tiffany. La transaction à près de 15 milliards d'euros est remise en question en raison de la situation économique actuelle.


Inquiétudes américaines

Durant le conseil d'administration de LVMH, le géant français du secteur du luxe aurait décidé de « reconsidérer » l'acquisition de Tiffany. L'entreprise n'a rien confirmé, mais la publication WWD explique que si rien n'a transpiré officiellement de cette réunion, des participants auraient envoyé un « message clair » : l'achat du joaillier américain devait être repensé. L'accord est « subitement beaucoup moins certain », selon les sources de la publication. En novembre dernier, LVMH lançait un pavé dans la mare avec cette annonce de l'acquisition de Tiffany, un investissement de 14,7 milliards d'euros (16,2 milliards de dollars). Tout simplement la plus importante acquisition jamais réalisée par le groupe. 

Mais depuis, le paysage économique a été profondément bouleversé. Le marché américain s'est fortement dégradé en raison de la paralysie de l'activité engendrée par les mesures de confinement. Un marché soudainement devenu moins attractif pour Tiffany, et par ricochet, pour LVMH également. Les membres du conseil d'administration du groupe français auraient ainsi exprimé leurs inquiétudes concernant les conséquences de l'épidémie qui a fait plus de 100.000 morts et provoqué une crise sociale et économique sans précédent.

Un accord à 14,7 milliards d'euros

Autre événement qui pousse LVMH à reconsidérer son achat : les émeutes qui secouent les États-Unis suite au décès de George Floyd par des policiers à Minneapolis, dans le Minnesota. Les troubles qui en résultent et la politique très dure de Donald Trump et de son administration font craindre une grande instabilité durant les jours et les semaines qui viennent. Sans oublier les cicatrices qu'un tel mouvement laissera dans la société américaine.

À l'annonce de cette indiscrétion, le cours de l'action de Tiffany a abandonné près de 9% dans un marché orienté à la hausse. LVMH avait l'intention de régler l'acquisition du joaillier en payant 135 dollars par action en numéraire. Aucune décision n'a été prise à l'issue de la réunion des actionnaires.



Tags : luxe

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Schoolab Entreprise à Mission ou comment concilier Business et enjeux sociétaux

Violence policière est fait divers

Marie Legrand, directrice générale d'Audio 2000 : "Audio 2000 s'est construit autour des valeurs de professionnalisme, d'innovation et d'accessibilité "

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute













Rss
Twitter
Facebook