Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La 208 électrique ne sera pas produite en France, assure Carlos Tavares





Le 6 Juillet 2023, par François Lapierre

Carlos Tavares, PDG de Stellantis, a exprimé ses doutes quant à la rentabilité de la production de la version électrique de la Peugeot 208 en France, malgré l'appel du gouvernement français à favoriser la fabrication nationale. Sa position contraste avec celle de Renault qui prévoit d'assembler sa future R5 électrique en France.


La pression gouvernementale ne suffit pas

Le gouvernement a fortement encouragé Stellantis à produire la Peugeot 208 électrique, destinée à un large public, en France plutôt qu'en Espagne ou en Slovaquie. Un appel qui intervient alors que l'industrie européenne s'efforce de relocaliser sa production de véhicules électriques en Europe. Toutefois, Carlos Tavares a rejeté cette proposition, affirmant qu'il est impossible de garantir la rentabilité de ce modèle s'il est produit en France. 

Le patron du groupe automobile a ainsi déclaré au Figaro : « Nous construirons 12 modèles électriques à forte valeur ajoutée en France. Cinq des 7 modèles de la marque Peugeot sont fabriqués dans le pays. Mais l'équation économique liée à la relocalisation forcée de ce projet [la e-208] ne serait ni dans l'intérêt de l'entreprise, ni dans celui du pays ». Et pourtant, cela ne va pas empêcher Renault de produire la R5 électrique en France.

Stellantis contre Renault, deux stratégies distinctes

Le dirigeant a souligné la divergence entre la stratégie de Stellantis et celle de Renault. Carlos Tavares a laissé entendre que le temps déterminera l'entreprise ayant fait le meilleur choix stratégique. Il a également rappelé que Stellantis envisageait de commercialiser des petites voitures électriques à des prix aussi bas que 20.000 ou 25.000 euros avec la Citroën C3 électrique… Des modèles qui là aussi ne seront pas assemblés en France. 

Cette position révèle les problématiques auxquelles les constructeurs automobiles doivent se frotter pour concilier les pressions politiques, les réalités économiques et les attentes des consommateurs dans un paysage en mutation rapide dû à l'électrification des véhicules. Le groupe Renault pourra-t-il réellement fabriquer sa R5 électrique dans l'Hexagone, malgré une filière qui n'a pas nécessairement les épaules pour assurer un bon niveau de production ?




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook