Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La 4G, véritable innovation technologique ou distinction stratégique ?





Le 7 Octobre 2013

Avec l’ouverture du réseau 4G, les opérateurs français espèrent entrer dans une nouvelle ère. Bouygues Télécom, premier opérateur à inaugurer son réseau, estime pouvoir dès maintenant pouvoir couvrir 63% de la population. Dans un second temps, les deux autres opérateurs, notamment SFR et Orange, visent quant à eux 43% de couverture d’ici à la fin de l’année. La 4G semble aujourd’hui constituer la priorité de la majorité des opérateurs en matière d’innovation.


La 4G, pour quoi faire ?

La 4G, véritable innovation technologique ou distinction stratégique ?

Outre le coût faramineux de ce chantier, puisque les opérateurs ont déboursé au total plus de 3,5 milliards d’euros, c’est surtout le mode de déploiement et les opportunités proposées par la 4G qui posent question. En effet, le déploiement du très haut débit se pose non seulement en termes géographique, mais également en termes d’intensité. Si Bouygues, qui a lancé les hostilités, affirme dès aujourd’hui que l’agglomération parisienne dans son ensemble est d’ores et déjà couverte, il reste encore à préciser où la couverture est effective (genre de bâtiments, rue), ce qui suppose l’utilisation de différents types de fréquences, hautes ou basses. Le très haut débit propose également un certain nombre d’avantage pour les clients, notamment de réduire considérablement le téléchargement des informations. Ce qui s’avèrera extrêmement utile pour les utilisateurs de tablettes, avec la généralisation du streaming, le partage d’information, comme les photographies, ou encore de faire gagner en réactivité le jeu en réseau. C’est donc, a priori, surtout auprès des particuliers que devrait s’imposer le très haut débit.



Un renouveau stratégique

Mais avec la 4G, c’est surtout l'opportunité d'un véritable renouveau qui s’offre aux opérateurs traditionnels, face notamment à l’offre à bas coût de Free, bien que celui-ci doive passer, tôt ou tard, à une généralisation de cette technologie. Cette nouvelle offre pousse un peu plus les opérateurs vers une généralisation des terminaux de type smartphone, qui représentent un fonds de commerce considérable : pour généraliser la 4G, il faut généraliser des téléphones à coût élevé. Pour ce faire, les opérateurs classiques se distinguent en multipliant les offres d’aide à l’achat, comme le crédit. La stratégie de Free était jusqu’alors positionnée à l’inverse : le consommateur devant payer comptant son terminal, ce qui réduit considérablement les coûts du forfait. Avec la généralisation de la 4G, le nouveau venu pourra-t-il continuer à se démarquer de la sorte, en mettant à disposition le très haut débit tout en passant pleinement à côté de la subvention de terminaux de plus en plus coûteux ?





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook