Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La BCE prête à laisser filer l'inflation au-delà des 2%





Le 12 Juillet 2021, par La rédaction

La Banque centrale européenne abandonne l'un de ses dogmes pour favoriser la reprise économique dans la zone euro. L'inflation pourra ainsi dépasser les 2% de manière temporaire, a annoncé Christine Lagarde.


Le dogme a vécu

Changement de ton majeur à Francfort. Christine Lagarde, la présidente de la Banque centrale européenne, a annoncé durant une conférence de presse surprise les résultats de la révision stratégique de l'institution. Des résultats qui auraient dû être annoncés cet automne, mais que la BCE a voulu anticiper au vu du contexte économique actuel. Depuis 18 ans, le dogme de l'institution est d'atteindre un niveau d'inflation « proche mais inférieur à 2% ». Au-delà, la BCE doit tout faire pour ramener l'inflation sous ce seuil.

Christine Lagarde a annoncé que la Banque centrale était prête à laisser l'inflation dépasser les 2% temporairement : les 2% « ne sont pas un plafond », a-t-elle illustré. Surtout, ce niveau d'inflation est symétrique, c'est-à-dire qu'il est « également indésirable » qu'il soit au-dessus ou en dessous. La BCE ne sortira pas l'artillerie monétaire (autrement dit remonter les taux d'intérêt) pour refroidir le niveau d'activité qui augmente les prix, du moins de manière temporaire.

Une inflation passagère

Or, c'est exactement ce qui se passe actuellement : l'inflation dans la zone euro est de 2%, ce qui aurait dû pousser la BCE à agir. Mais ce ne sera pas le cas, la situation étant en effet exceptionnelle, elle reflète la sortie de la crise sanitaire et la hausse importante de l'activité au sein des pays de l'euro après une année 2020 catastrophique. L'institution veut donner une chance à la reprise de s'enraciner.

Cette stratégie, qui ressemble fortement à celle de la Fed américaine, remet en cause le dogme édicté par la Bundesbank, la Banque centrale allemande, qui a tout fait pour imposer le précédent niveau d'inflation à ne pas dépasser. C'est sous sa pression que la formulation alambiquée « en dessous mais proche de 2% » a été forgée. La position de la BCE est désormais bien plus simple.



Tags : BCE

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook